No surprise

 |   |  341  mots
Marc Fiorentino.
Marc Fiorentino. (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Le scénario anticipé s'est produit.

Les démocrates ont repris le contrôle de la Chambre des Représentants. Une première depuis 2008.

Le Sénat reste républicain.

Les démocrates ont gagné quelques sièges de gouverneur mais des états clés comme la Floride sont restés républicains.

PAS DE VAGUE ANTI-TRUMP
"Tremendous success tonight. Thank you all". C'est le tweet de Trump ce matin. Il se félicite de sa "victoire". Même s'il a perdu la Chambre des Représentants. Il n'y a pas eu de vague bleue, de vague démocrate. Trump n'a pas été rejeté massivement. Il avait transformé cette élection en referendum en s'investissant massivement, plus que tout autre président pour des élections de mid-terms, et son implication a permis de sauver quelques candidats.

MAIS LE PAYS EST DIVISÉ
Un pays coupé en deux. Deux camps totalement différents. Et totalement opposés. À l'image des femmes qui ont voté massivement, elles représentent 52% des votants, et qui ont voté massivement pour les démocrates et contre Trump avec un écart de 18 points.
Trump a réussi à prendre le contrôle de fait du parti républicain.
Et les démocrates ont réussi à prendre le contrôle de la Chambre des Représentants.

ET MAINTENANT?
C'est la campagne présidentielle qui commence.
L'affrontement entre les deux camps va être sanglant.
Les démocrates vont tout tenter, et ils ont deux ans pour le faire, pour déstabiliser Trump et le fait d'avoir la majorité à la Chambre des Représentants va être une arme redoutable, notamment sur les sujets domestiques et sur les enquêtes en cours.
Trump va encore plus tweeter qu'à son habitude, avec une violence qui va être décuplée par son sentiment de victoire.

ET POUR LES MARCHÉS?
C'était le scénario "idéal" pour les investisseurs.
Un Trump sous contrôle à partir de maintenant mais des...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/11/2018 à 15:05 :
Le principal c'est que le "trouble fête" n'est pas bâillonné et révélera la vérité sur la doctrine des anciennes administrations globalistes!
Réponse de le 08/11/2018 à 5:10 :
Pas tres bien compris. Vous pourriez developper ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :