Trou d'air à Wall Street

 |   |  325  mots
Marc Fiorentino.
Marc Fiorentino. (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Les indices boursiers américains se sont écroulés hier . Le Dow Jones a chuté de plus de 1600 points avant de clôturer en baisse de 4.6%. Une première depuis 2011. L'Asie a été entraînée dans la tourmente ce matin avec un Nikkei en chute de plus de 5%. La volatilité a flambé et touché les 30% hier en séance. Les gains de l'année 2018 ont été effacés sur quasiment toutes les places boursières.

DEPUIS LE TEMPS QU'ON L'ANNONÇAIT...
C'est finalement arrivé. Les marchés américains sont largement survalorisés depuis plusieurs mois et une correction aurait déjà dû se produire depuis longtemps. Mais rien n'est arrivé. Et les records se sont enchaînés. Il a fallu que les taux d'intérêt à long terme remontent et que les investisseurs s'inquiètent des risques d'inflation, du fait, notamment, de la hausse des salaires (voir le morning zapping d'hier) pour que la Bourse réagisse. La volatilité, l'indice de peur, des marchés a flambé.

PRENEZ VOS PROFITS SUR NOTRE CONSEIL DU 30 JANVIER
qu'on vous avait donné dans le morning zapping. Le turbo put SP 500 73T0Z valait 5.86 euros à ce moment. Il vaut 8.30 euros à l'ouverture soit un gain de plus de 40%.

LE PREMIER JOUR DE JAY POWELL
J'espère que Jay Powell n'est pas superstitieux. C'est hier qu'il prenait officiellement ses fonctions et qu'il remplaçait Janet Yellen à la tête de la Banque centrale américaine. Et le moins qu'on puisse dire c'est que sa première journée n'a pas été de tout repos. Avec la chute violente des indices boursiers américains. Sa tâche va être compliquée. Très compliquée.
Car il est confronté à une situation complexe. Une économie qui va bien certes, mais trop bien, et qui commence à montrer des signes de surchauffe. Une inflation qui...
Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/02/2018 à 9:33 :
"ET LE BREXIT ?

On n'en parle plus."

Ben forcément, ça fait plus d'un an que les médias de masse hurlent dans nos oreilles que le RU va couler et il ne coule toujours pas, un minimum de recul, dignité et d'intelligence n'est pas du luxe hein.

Certainement que nombreux journalistes, attirés par le buzz, ont fini par comprendre qu'ils se sont bien fait manipuler et cela est en train d'arriver pour le cas trump en ce moment.

Les médias de masse perdent chaque jour un peu plus de crédibilité à se faire les portes paroles des puissances financières et politiques de leurs pays, donc plus cela va aller et moins leurs propagandes pourra durer.

EN ce qui concerne la bourse trump a dit trois mots et wall street s'est redressé, et grâce à vous je l'apprend, après avoir baissé ses taux d'intérêts à 10 ans à rembourser, par contre nos neuneux à nous n'ont rien dit, parce que laissant faire leurs propriétaires les actionnaires milliardaires, attendant sagement leurs ordres et je vois que le cac se porte plutôt mal.

Hier nos experts médiatiques néolibéraux se sont rués sur les plateaux pour dire que le crack c'était à cause de la hausse des salaires aux états unis, des mensonges répétés à l'infini sans filtre, seulement là pour arranger les affaires des conseillers financiers, une véritable honte et il ne faut pas s'étonner que d'avoir confié l'économie à des gens aussi avides et peu éclairés ne peut que nous mener au chaos.

"La blague du jour : Amazon a réglé son différent fiscal avec la France en payant 200 millions d'euros d'arriérés, une broutille"

Et MULLIEZ il paye combien d'impôts en France ? Et Arnaud ? LÀ je suis sûr que pour nos milliardaires à nous par contre vous ne rigolez plus hein. ET pourtant c'est exactement la même problématique, vous ne pouvez pas professionnellement parlant montrer du doigt les GAFA et omettre bizarrement de parler de la réalité qui relativise puissamment la soit disant fraude de ces multinationales hein, merci.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :