Un dollar chéri

 |   |  325  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

...mais trop fort au goût de Donald Trump. A de multiples reprises, le président américain ne s'est pas privé d'accuser ses partenaires commerciaux de manipuler leur monnaie et leurs taux d'intérêt à la baisse.

UNE INTERVENTION A VENIR ?

Donald Trump aime un dollar fort, symbole de la vigueur de l'économie américaine. « Notre économie fait mieux que jamais, et l'argent se déverse sur notre dollar chéri comme rarement avant » a-t-il tweeté hier. Mais pas trop, puisqu'un billet vert bien vert renchérit aussi les exportations. Le dollar a progressé de plus de 7% depuis ses plus bas annuels. Une poursuite du raffermissement du dollar contre les autres monnaies pourrait encore plus alimenter un risque d'une guerre des changes ou une action sur le dollar pour tempérer sa hausse. On attend désormais le début des hostilités en 280 caractères.

BROUILLES ENTRE « AMIS »

La détente des relations diplomatiques entre les Etats-Unis et la Turquie n'est pas à l'ordre du jour. C'est plutôt l'inverse... Washington promet une nouvelle salve de sanctions, si les autorités turques ne prévoyaient pas de libérer le pasteur américain Andrew Brunson. Le rebond précaire de la livre turque risque bien d'être mis à mal.

VOTRE ARGENT DU JOUR

C'est la dernière chance pour investir sur un FIP corse et profiter d'une réduction de 38 %* avec une durée de détention plus courte. Il ne reste en effet qu'un seul produit disponible qui ferme à la fin du mois et : 1. Investir aujourd'hui vous offre la possibilité de gagner un an par rapport à une souscription en fin d'année et 2. La loi de finance pour 2018 devrait introduite un nouveau mode de calcul pour la réduction avec donc un taux plus faible. Dépêchez-vous de souscrire

au dernier FIP corse disponible

LA...

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/08/2018 à 17:15 :
"L’offensive contre Amazon a été payante." ?

Ou bien plutôt... :"Walmart augmente le salaire minimum de ses employés" https://www.lesechos.fr/11/01/2018/lesechos.fr/0301135718125_walmart-augmente-le-salaire-minimum-de-ses-employes.htm

Car ce que notre oligarchie en déclin est incapable de comprendre car dénuée d'irrigation cérébrale minimale c'est que nous sommes à l'époque d'internet avec des citoyens de plus en plus éclairés car de mieux en mieux informés (oui le mac on comprend que ça te perturbe toutes ces "fakes news" qui t'embêtent hein... :-)

Or nous ne pouvons éliminer le fait que cette volonté d'augmenter les salaires n'a pus qu'être populaire au sein de la population américaine et les inciter à aller acheter chez ceux qui paient les salariés.

Vite un frexit

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :