Une nouvelle donne pour le pétrole ?

 |   |  334  mots
Marc Fiorentino
Marc Fiorentino (Crédits : MonFinancier.com)
Chaque matin, l'actualité économique commentée par Marc Fiorentino...

Le pétrole continue sa progression. Quel retournement de situation! Il y a deux ans, le pétrole tombait en dessous de 30 dollars et on ne voyait pas ce qui pourrait le faire rebondir. Il y a 6 mois, il était encore autour de 45 dollars et l'Arabie Saoudite faisait des efforts acharnés, voire désespérés, pour tenter de le ramener et de le maintenir au-dessus des 50 dollars.

LE PÉTROLE AU PLUS HAUT DEPUIS 3 ANS

Le voilà aujourd'hui proche des 65 dollars pour le brut et 70 dollars pour le brent. Nous sommes au niveau le plus haut depuis 3 ans. On est clairement sorti pour l'instant d'une fourchette 40/60 dollars considérée comme la zone idéale de fluctuation du pétrole.

LES RAISONS DE LA HAUSSE

Pour des raisons qui sont assez claires. Tout d'abord les manœuvres de l'Arabie Saoudite depuis deux ans ont fini par payer. La production de l'OPEP reste contrôlée, et la Russie elle aussi respecte ses engagements de quotas. Voilà pour l'offre de pétrole. Les stocks ont aussi largement diminué. Et enfin les perspectives économiques mondiales avec des prévisions de croissance révisées encore à la hausse pour 2018 et donc une anticipation de hausse de la demande dans toutes les principales zones économiques. Rajoutez à cela les tensions dans la région et notamment l'affrontement entre l'Iran et l'Arabie Saoudite et vous avez en théorie une hausse du pétrole tout à fait logique et prévisible sauf que peu de prévisionnistes l'avaient prévue et qu'elle est en fait très surprenante.

CETTE HAUSSE RESTE TOUT DE MÊME SURPRENANTE

Qu'est-ce qui me surprend dans ce mouvement de hausse ? Le fait qu'on a tous répété que le pétrole ne pourrait jamais vraiment progresser fortement parce qu'en cas de hausse de prix, les producteurs américains inonderaient le marché de pétrole de schiste....

Lire la suite sur MonFinancier.com

Pour aller plus loin, suivez le cours des marchés en direct

MonFinancier

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 11/01/2018 à 17:27 :
Eh , si l' extraction de pétrole non conventionnelle Us touchait à sa fin!!! et qui expliquerait l'envie d' aller forer dans les eaux territoriales Us.
a écrit le 11/01/2018 à 11:56 :
"La production de l'OPEP reste contrôlée, et la Russie elle aussi respecte ses engagements de quotas. Voilà pour l'offre de pétrole."

Ah le libre échange ! La Loi de l'offre et de la demande ! Le libéralisme ! La main invisible aussi, bref toussa quoi...

On nous prend pour des gonds.

Il est évident que la spéculation qui cherche des domaines sur lesquels s'abattre, car ils osnt de moins en moins nombreux, s'est bien installée au sein des cours du brut, espérons que le moins possible de petits actionnaires vont se faire plumer et qu'au final ils ne se plument qu'entre riches.

En ce moment conseiller d'investir en bourse est tout simplement impossible.

EN ce qui concerne la pollution du secteur de la mode vous avez entièrement raison c'est beaucoup trop mais hélàs avant que les actionnaires reculent on sera tous morts contaminés.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :