Etudiants, devenez chercheurs le temps d'un week-end pour L'Oréal

 |   |  537  mots
La seconde édition du jeu « Innovation Lab » de L'Oréal, le premier jeu d'entreprise permettant de se glisser dans la peau d'un chercheur, a eu lieu ce dernier week-end de novembre. Le challenge : imaginer le soin pour hommes de demain.

Après avoir plongé son doigt dans un pot de crème hydratante, le jeune homme applique consciencieusement la mixture sur la paume de sa main. Puis, tout en l'examinant, il s'interroge à haute voix: est-elle plutôt fluide ou collante ? Transparente ou teintée?

Non, vous ne vous trouvez pas dans un salon de beauté, mais dans une cabine d'analyse sensorielle au sein des laboratoires de L'Oréal à Chevilly-Larue, en région parisienne, où pour un après-midi des étudiants se mettent dans la peau de testeurs dans le cadre du jeu d'entreprise « Innovation Lab ». But du jeu : devenir apprenti chercheur le temps d'un week-end, afin d'imaginer un soin pour hommes innovant.

Conçu à destination des étudiants en sciences (biologie, chimie, physique agronomie...) de niveau bac + 4/5, issus d'écoles comme d'universités, le jeu a pour but de faire découvrir les métiers de la recherche chez L'Oréal. « Même si L'Oréal est un employeur populaire, peu d'étudiants se rendent compte que l'entreprise possède un gros département Recherche & Développement, indique Claire Hautin-Ferrero, directrice du recrutement Recherche chez L'Oréal. Il est important de montrer qu'il existe des débouchés dans la recherche au sein des entreprises du privé ».

Sur 450 participants au total inscrits sur Internet, 40 finalistes ont été choisi après questionnaire et entretiens téléphoniques afin de participer à ce week-end. Au programme : découverte de la conception des différents produits, ateliers d'évaluation sensorielle... mais aussi cocktail et soirée détente dans un bar branché. Bref, du ludique et du glamour, tout l'univers L'Oréal. De quoi plaire aux participants. « On a voulu concevoir un jeu à la fois sérieux et amusant, indique Jessie Desbonne, l'une des conceptrices du jeu. Les étudiants peuvent se mettre dans la peau de chercheurs, manipuler les produits... ils adorent ça ». Sylvia, 25 ans, en master de chimie et cosmétique à l'université de Montpellier et membre de l'équipe lauréate, confirme : « ce jeu permet de voir comment ça se passe dans les laboratoires. C'est très enrichissant ».

« L'Oréal possédait déjà un large portefeuille de jeux d'entreprise : L'Oréal Brandstorm, destiné aux étudiants en marketing, L'Oréal Ingenius pour les profils d'ingénieurs et L'Oréal e-Strat Challenge pour les étudiants en management, indique François de Wazières, directeur international du recrutement. Ce jeu, qui nous permet de toucher un nouveau public, innove en ce qu'il permet de faire découvrir l'entreprise de l'intérieur. Pour les entreprises, il ne suffit plus de se rendre sur les campus afin de mieux se faire connaître : les étudiants veulent toucher du réel ».

Ce jeu s'avère également un bon moyen de dénicher de futurs talents. « Si l'on peut repérer de bons profils, on ne passe pas à côté », confirme Claire Hautin-Ferrero. Permet-il aussi de récolter des idées innovantes ? « Les idées, on les a déjà », indique la directrice du recrutement. L'an dernier, le jeu a permis de recruter 11 stagiaires et apprentis parmi les 32 finalistes. Chaque année en France, le département recherche de L'Oréal embauche une cinquantaine de CDI en moyenne, à partir de bac +5.

 

Pour en savoir plus : http://


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :