Téléchargez
notre application
Ouvrir

La fusion T-Mobile/Sprint franchit une étape réglementaire aux USA

reuters.com  |   |  326  mots
La fusion t-mobile/sprint franchit une etape reglementaire aux usa[reuters.com]
(Crédits : Dado Ruvic)

WASHINGTON (Reuters) - T-Mobile US et Sprint Corp ont obtenu deux autorisations importantes aux Etats-Unis en vue de leur fusion à 26 milliards de dollars (près de 23 milliards d'euros).

Le Comité pour l'investissement étranger aux Etats-Unis (CFIUS) et la 'Team Telecom' (Département de la Sécurité intérieure des Etats-Unis, Département de la Justice et Département de la Défense) ont donné leur feu vert lundi, ont annoncé les entreprises.

Des sources avaient dit à Reuters vendredi que l'aval du CFIUS était attendu dès le début de cette semaine, les maisons mères étrangères de T-Mobile US et Sprint, respectivement Deutsche Telekom et SoftBank Group, ayant proposé de cesser d'utiliser des équipements du groupe chinois de télécoms Huawei Technologies.

L'administration américaine estime que Huawei est à la solde du gouvernement chinois et que ses équipements de réseau pourraient receler des "portes dérobées" susceptibles d'être ouvertes à des fins de cyberespionnage.

La 'Team Telecom' a dit à la Commission fédérale des communications (FCC) qu'elle n'avait pas d'objection à la fusion après avoir examiné "les problèmes potentiels liés à la sécurité nationale, à l'application de la loi et à la sécurité publique", ont précisé T-Mobile et Sprint.

Les deux sociétés doivent encore obtenir les autorisations antitrust du Département de la justice et de la FCC.

Lors de l'annonce de leur projet de fusion, au mois d'avril, T-Mobile US et Sprint avaient dit espérer boucler l'opération au premier semestre 2019.

T-Mobile US rachète son concurrent Sprint dans le cadre d'une transaction toute en actions qui rapproche les troisième et quatrième opérateurs de téléphone mobile aux Etats-Unis et doit donner naissance à un groupe de 127 millions d'abonnés, nettement plus fort face aux leaders du secteur que sont Verizon Communications et AT&T.

(David Shepardson, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)