Téléchargez
notre application
Ouvrir

USA : Les inscriptions au chômage passent sous la barre de 2 millions

reuters.com  |   |  443  mots
Usa: les inscriptions au chomage passent sous la barre de 2 millions[reuters.com]
(Crédits : Jonathan Ernst)

WASHINGTON (Reuters) - Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont reculé aux Etats-Unis la semaine dernière pour tomber sous la barre des deux millions, une première depuis la mi-mars, mais elles restent encore très élevées à cause des retombées de l'épidémie de coronavirus sur l'économie américaine.

Le nombre des inscriptions au chômage a baissé à 1,877 million lors de la semaine au 30 mai contre 2,126 millions (révisé) la semaine précédente, a annoncé jeudi le département du Travail. Les économistes attendaient en moyenne 1,8 million d'inscriptions au chômage après les 2,123 millions annoncées initialement pour la semaine au 23 mai.

Si les inscriptions hebdomadaires au chômage restent à un niveau considérable, elles diminuent progressivement depuis le record de 6,867 millions atteint lors de la semaine au 28 mars.

L'amélioration continue de la tendance et la baisse plus marqué que prévu des destructions d'emplois dans le privé d'après le cabinet ADP suggèrent que le pire de la crise est passé sur le marché du travail.

Les plus récentes enquêtes montrent que la confiance des ménages américains et l'activité aussi bien dans l'industrie manufacturière que dans les services ont doucement remonté le mois dernier, signe que le ralentissement économique dû au confinement a touché un plus bas.

Le nombre toujours très élevé des demandes d'allocations chômage s'explique par des retards dans leurs enregistrements et par une deuxième vague de licenciements alors que les entreprises sont toujours confrontées à une faible demande malgré l'assouplissement des mesures de confinement.

"Bon nombre des nouvelles réclamations reflètent des licenciements actuels. Les entreprises commencent à s'adapter aux nouvelles perspectives pour l'année à venir. Quand bien même l'économie commence à redémarrer, de nouvelles pertes d'emplois continuent de tomber", a déclaré Lou Crandall, économiste en chef chez Wrightson ICAP LLC dans le New Jersey.La moyenne mobile sur quatre semaines des inscriptions au chômage a baissé à 2.284.000 contre 2.608.750 (révisé) la semaine précédente. Le nombre de personnes percevant régulièrement des indemnités a au contraire augmenté, pour élever à 21,487 millions lors de la semaine au 23 mai (dernière semaine pour laquelle ces chiffres sont disponibles) contre 20,838 la semaine précédente.

Le département du Travail publiera vendredi son rapport mensuel sur l'emploi. Le consensus Reuters anticipe 8 millions de suppressions de postes dans le privé en mai après 20,537 millions en avril, et un taux de chômage à 19,8%, un record depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, après 14,7% en avril.

(Lucia Mutikani, Laetitia Volga pour la version française, édité par Patrick Vignal)

`