Téléchargez
notre application
Ouvrir

USA : Biden critique le triomphalisme de Trump sur l'emploi

reuters.com  |   |  321  mots
Usa: biden critique le triomphalisme de trump sur l'emploi[reuters.com]
(Crédits : Jim Bourg)

DOVER, Delaware (Reuters) - Joe Biden, probable rival de Donald Trump à l'élection présidentielle américaine du 3 novembre, a critiqué le ton triomphal employé par le président américain pour célébrer vendredi le rebond de l'emploi aux Etats-Unis, estimant que le redressement de l'économie du pays serait long et difficile.

Commentant le rapport mensuel du département du Travail, qui a fait état de 2,5 millions de créations d'emplois en mai, alors que les économistes attendaient en moyenne huit millions de suppressions de postes, Donald Trump a évoqué "le plus grand comeback de l'histoire américaine" et affirmé que l'économie serait encore plus forte qu'elle ne l'était avant la crise.

Pour Joe Biden, "il reste encore beaucoup de travail". "Beaucoup d'Américains continuent de souffrir", a déclaré l'ancien vice-président américain lors d'une allocution à la Delaware State University de Dover, une université "historiquement noire" (HBCU) accueillant les Afro-Américains.

"Ce président, qui ne prend aucune responsabilité quand des millions et des millions de gens perdent leur emploi, ne mérite aucun crédit quand une petite proportion d'entre eux en retrouvent", a ajouté Joe Biden.

Le rapport sur l'emploi souligne les difficultés auxquelles sera confronté Joe Biden pendant la campagne électorale qui s'annonce, face au redressement annoncé de l'économie que Donald Trump ne manquera pas de s'attribuer, après la crise sanitaire due au coronavirus.

Même si l'ancien vice-président de Barack Obama fait jeu égal dans les sondages au niveau national face à Trump, les enquêtes d'opinion montrent que les Américains ont une plus grande confiance dans l'actuel président pour gérer l'économie.

Biden, qui appelle à mettre en place des programmes fédéraux ambitieux pour sortir le pays de la récession, a promis de dévoiler rapidement son propre plan de redressement du pays.

(James Oliphant, version française Jean-Stéphane Brosse)

`