Téléchargez
notre application
Ouvrir

Des pronucléaires manifestent devant le siège parisien de Greenpeace

reuters.com  |   |  204  mots
Des pronucleaires manifestent devant le siege parisien de greenpeace[reuters.com]
(Crédits : Charles Platiau)

PARIS (Reuters) - Plusieurs dizaines de manifestants favorables à la filière nucléaire se sont rassemblés lundi devant le siège de Greenpeace à Paris, à quelques heures de la mise hors service du réacteur n°2 de la centrale de Fessenheim (Haut-Rhin).

"Moins de nucléaire c'est plus de charbon", pouvait-on lire sur une de leurs pancartes.

EDF déconnectera le réacteur n°2 de Fessenheim du réseau électrique national dans la nuit de lundi à mardi. Le réacteur n°1 a été arrêté le 22 février et, la veille, des militants de Greenpeace s'étaient introduits dans l'enceinte de la centrale du Tricastin (Drôme) pour réclamer sa fermeture.

Fessenheim, qui a été mise en service il y a 43 ans, est la plus ancienne centrale nucléaire du parc français. Sa fermeture, annoncée par François Hollande, a été confirmée par Emmanuel Macron lors de la campagne pour l'élection présidentielle de 2017.

La France veut ramener à 50% la part du nucléaire dans sa production d'électricité en 2035, qui implique au total la fermeture de 14 réacteurs, dont six à huit avant 2030 (en incluant les deux unités de Fessenheim).

(Charles Plautiau et Melodie Sforza, édité par Jean-Philippe Lefief)

`