Téléchargez
notre application
Ouvrir

Coronavirus : L'UE lorgne les vaccins AstraZeneca produits aux USA, rapporte le FT

reuters.com  |   |  351  mots
Coronavirus: l'ue lorgne les vaccins astrazeneca produits aux usa, rapporte le ft[reuters.com]
(Crédits : Benoit Tessier)

(Reuters) - L'Union européenne (UE) va exhorter les États-Unis à autoriser l'exportation de millions de doses du vaccin d'AstraZeneca contre le coronavirus pour faire face à ses difficultés d'approvisionnement, rapporte samedi le Financial Times.

L'UE souhaite également que Washington garantisse la libre circulation de substances essentielles à la production européenne de vaccins, ajoute le quotidien.

"Nous sommes convaincus que nous pouvons travailler avec les États-Unis pour garantir que les vaccins produits ou mis en flacons aux États-Unis pour le respect des obligations contractuelles des producteurs de vaccins avec l'UE seront pleinement honorés", a déclaré la Commission européenne selon le FT.

Les pays de l'UE ont commencé leurs campagnes de vaccinations fin décembre mais les mettent en oeuvre bien moins rapidement que des pays comme le Royaume-Uni ou les États-Unis, ce que les fonctionnaires européens attribuent à des difficultés d'approvisionnement auprès des fabricants.

La Commission européenne et l'Italie ont bloqué la semaine dernière une expédition du vaccin d'AstraZeneca à destination de l'Australie après que le laboratoire n'a pas respecté ses engagements contractuels avec l'UE.

Le groupe anglo-suédois est sous le feu des critiques dans l'UE pour ses retards de livraisons de vaccins alors que l'Europe a commandé 300 millions de doses à la fin du mois de juin.

"Nous travaillons 24 heures sur 24 et sept jours sur sept pour améliorer les livraisons et, espérons-le, répondre aux attentes pour le deuxième trimestre", a déclaré aux législateurs européens Pascal Soriot, PDG d'AstraZeneca, lors d'une audition publique en février.

L'UE prévoit également d'étendre son régime d'autorisation d'exportation des vaccins contre le COVID-19 jusqu'à la fin du mois de juin, ont déclaré jeudi à Reuters deux sources européennes.

Dans le cadre de ce programme, les entreprises doivent obtenir une autorisation avant d'exporter des doses et peuvent se voir refuser des demandes si elles ne respectent pas leurs engagements d'approvisionnement de l'UE.

La Commission européenne et AstraZeneca n'étaient pas disponibles dans l'immédiat pour commenter l'article du FT.

(Ann Maria Shibu, version française Benjamin Mallet)