Téléchargez
notre application
Ouvrir

Un adolescent tué dans le sud du Sénégal

reuters.com  |   |  253  mots
Un adolescent tue dans le sud du senegal[reuters.com]
(Crédits : Zohra Bensemra)

DAKAR (Reuters) - Un jeune homme de 17 ans a été tué par balles samedi dans le sud du Sénégal, a-t-on appris auprès d'un responsable gouvernemental qui a par ailleurs fait état de plusieurs attaques de commissariats mis à sac par des manifestants hostiles au gouvernement.

L'adolescent a été tué lors d'affrontements entre manifestants et policiers à Diaobé, a dit le responsable qui s'exprimait sous le sceau de l'anonymat.

Au cours des deux derniers jours, au moins cinq personnes a ont été tuées lors d'affrontements entre la police et les partisans de l'opposant Ousmane Sonko, visé par des accusations de viol et dont l'arrestation mercredi répond selon eux à des motivations politiques.

Dans un communiqué, le Mouvement de Défense de la Démocratie (M2D), une coalition d'opposants, a appelé à trois jours de manifestations à partir de lundi.

Ousmane Sonko, ancien inspecteur des impôts de 46 ans, arrivé troisième à l'élection présidentielle de 2019 avec 15% des voix, bénéficie d'un large soutien parmi la jeunesse sénégalaise.

L'opposant a été arrêté mercredi pour "trouble à l'ordre public" à la suite de manifestations de soutien à travers le pays.

Une employée d'un salon de beauté l'a accusé de viol le mois dernier. Il a été convoqué pour comparaître après la levée de son immunité parlementaire la semaine dernière.

Ousmane Sonko a accusé le gouvernement du président Macky Sall d'être à l'origine de la plainte pour viol afin de l'affaiblir.

(Diadie Ba; version française Nicolas Delame)