Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'Ukraine demande à s'entretenir avec la Russie sur le Donbass, Moscou fait la sourde oreille

reuters.com  |   |  372  mots
L'ukraine demande a s'entretenir avec la russie sur le donbass, moscou fait la sourde oreille[reuters.com]
(Crédits : Pool)

par Ilya Zhegulev

KIEV (Reuters) - Le président ukrainien Volodimir Zelenski n'a pas encore pu échanger avec son homologue russe Vladimir Poutine au sujet du conflit dans l'est de l'Ukraine, bien qu'il en a exprimé le souhait, a déclaré lundi la porte-parole du président.

Kiev et Moscou se rejettent mutuellement la responsabilité de l'aggravation de la situation dans la région orientale du Donbass, où les troupes ukrainiennes ont combattu contre les forces soutenues par la Russie dans un conflit qui, selon Kiev, aurait tué 14.000 personnes depuis 2014.

Iuliia Mendel, porte-parole du président ukrainien, a déclaré lundi à Reuters que Volodimir Zelenski avait tenté sans succès de s'entretenir avec Vladimir Poutine à ce sujet.

"Le cabinet du président a bien sûr demandé à s'entretenir avec Vladimir Poutine. Nous n'avons pas encore reçu de réponse et nous espérons vivement que ce n'est pas un refus de dialogue," a-t-elle déclaré.

Le porte-parole du Kremlin, Dmitry Peskov, a déclaré qu'il n'avait pas été averti d'une telle demande de pourparlers "ces derniers jours".

Prié de dire si Vladimir Poutine avait quelque chose à dire à Volodimir Zelenski, le porte-parole a déclaré qu'il espérait que ce qu'il qualifie de "sagesse politique" prévaudrait à Kiev pour désamorcer et éviter un conflit potentiel.

Selon Iuliia Mendel, la Russie aurait massé plus de 40.000 soldats le long de la frontière orientale de l'Ukraine et le pays aurait mobilisé le même nombre de combattants en Crimée.

Ces chiffres sont plus élevés que ceux divulgués au parlement en mars par le chef des forces armées ukrainiennes.

La porte-parole a ajouté que le président ukrainien devait se rendre prochainement à Paris. Il devrait rencontrer Emmanuel Macron d'ici la fin de cette semaine.

Vladimir Poutine a accusé l'Ukraine vendredi d'être à l'origine de "dangereuses actions provocatrices " dans la région du Donbass. Selon le Kremlin, la Russie est libre de mobiliser ses troupes à des fins défensives comme elle l'entend, sur son territoire.

L'aggravation de la situation a provoqué l'inquiétude des alliés occidentaux de l'Ukraine. Washington et l'Otan ont dénoncé l'intensification d'actions "provocantes" de la Russie.

(Version française Lucinda Langlands-Perry, édité par Jean-Michel Bélot)