Téléchargez
notre application
Ouvrir

Grande-Bretagne : Les prix des produits alimentaires au plus haut depuis 2008

reuters.com  |   |  321  mots
Grande-bretagne: les prix des produits alimentaires au plus haut depuis 2008[reuters.com]
(Crédits : Siphiwe Sibeko)

LONDRES (Reuters) - L'inflation des prix des produits alimentaires au Royaume-Uni a atteint 11,6% en août, soit le niveau le plus élevé depuis au moins 2008, ajoutant 533 livres (632,47 euros) aux factures annuelles dans le contexte de la pire crise du coût de la vie depuis des décennies, montrent mardi les données du secteur.

Le cabinet de recherche Kantar a constaté le taux d'inflation le plus élevé depuis 14 ans, quand elle a commencé à suivre les prix dans les supermarchés.

Face à la hausse des prix, les consommateurs Britanniques se tournent davantage vers les marques distributeurs pour réduire le coût de leurs achats hebdomadaires, analyse le cabinet.

Les ventes de produits de marque distributeur ont en effet augmenté de 7,3% et représentent désormais environ la moitié du marché, le plus haut niveau enregistré, indique Kantar.

"Au cours du mois dernier, nous avons vraiment vu les détaillants accroître et faire connaître leurs propres gammes de produits dans l'ensemble du magasin afin de refléter la demande", a déclaré Fraser McKevitt, responsable du commerce de détail et de l'analyse des consommateurs chez Kantar.

"Il n'est pas surprenant que nous voyions les acheteurs changer de style de vie pour faire face aux demandes supplémentaires sur le budget de leur ménage".

L'analyste a également indiqué que les prix qui augmentent le plus rapidement sont ceux de produits tels que le beurre, le lait et la volaille.

Selon les prévisions de la Banque d'Angleterre, l'inflation devrait plafonner à 13,3% en octobre, soit le niveau le plus élevé depuis 1980. Cette montée en flèche est largement liée à l'augmentation des coûts de l'énergie, au départ de la Grande-Bretagne de l'Union européenne et aux perturbations de la chaîne d'approvisionnement qui se sont aggravées avec l'invasion de l'Ukraine par la Russie.

(Reportage Andrew MacAskill ; version française Dagmarah Mackos, édité par Kate Entringer)