UE : Des hauts fonctionnaires appellent à un emprunt commun face à la crise énergétique

reuters.com  |   |  369  mots
Des drapeaux de l'union europeenne flottent devant le siege de la commission europeenne[reuters.com]
(Crédits : Yves Herman)

BRUXELLES (Reuters) - Deux hauts fonctionnaires de la Commission européenne ont appelé mardi à un emprunt commun des 27 pays de l'Union européenne pour financer une réponse à la crise des prix de l'énergie, qui menace de plonger le bloc dans la récession.

Dans une tribune publiée dans le journal Irish Times, le commissaire européen à l'Économie, Paolo Gentiloni, et le commissaire au Marché intérieur, Thierry Breton, ont déclaré que ce nouvel emprunt pourrait s'inspirer de la dette commune émise lors de la pandémie de COVID-19 pour subventionner des emplois qui auraient autrement été perdus.

Leur proposition intervient alors que le plan d'aide massif de 200 milliards d'euros de l'Allemagne en faveur des ménages et des entreprises suscite l'inquiétude des autres gouvernements de l'UE, incapables d'égaler cette aide, quant à l'équité de la concurrence sur le marché unique.

"Il est plus important que jamais d'éviter de fragmenter le marché intérieur, de mettre en place une course aux subventions et de remettre en cause les principes de solidarité et d'unité qui sous-tendent notre projet européen", ont écrit les deux commissaires.

"Face aux défis colossaux qui nous attendent, il n'y a qu'une seule réponse possible : celle d'une Europe de la solidarité. Afin de surmonter les lignes de fracture causées par les différentes marges de manœuvre des budgets nationaux, nous devons réfléchir à des outils mutualisés au niveau européen", ont-ils dit.

Pendant la pandémie, l'UE a emprunté conjointement 100 milliards d'euros à très faible coût dans le cadre de son programme SURE et a prêté des fonds aux gouvernements pour subventionner les salaires des travailleurs.

"S'inspirer du mécanisme 'SURE' pour aider les Européens et les écosystèmes industriels dans la crise actuelle pourrait être une solution à court terme", ont écrit les deux commissaires.

"Cela pourrait également ouvrir la voie à une première étape vers la fourniture de 'biens publics européens' dans les secteurs de l'énergie et de la sécurité, qui est la seule façon d'apporter une réponse systémique à la crise".

(Reportage Jan Strupczewski ; version française Elena Vardon, édité par Kate Entringer)

tag.dispatch();