La Chine lance une nouvelle mission habitée vers sa station spatiale

reuters.com  |   |  345  mots
Les taikonautes fei junlong, deng qingming et zhang lu lors d'une ceremonie avant le lancement de la capsule shenzhou-15[reuters.com]
(Crédits : Stringer)

par Ryan Woo et Liangping Gao

PEKIN (Reuters) - Un vaisseau chinois transportant trois taïkonautes a décollé mardi du désert de Gobi à destination du "Palais céleste", la station spatiale chinoise en orbite autour de la Terre.

La capsule Shenzhou-15 a été lancée par une fusée Longue Marche-2F du pas de tir de Jiuquan à 23h08 (15h08 GMT). Il s'agit de la dernière des onze missions, dont trois précédentes missions habitées, du programme d'assemblage de la station entamé en avril 2021.

Les trois taïkonautes prendront le relais de l'équipage de Shenzhou-14 qui, arrivé début juin, devrait regagner la Terre début décembre, après une transition d'une semaine qui permettra de tester la capacité de la station à accueillir simultanément six taïkonautes en orbite, un record dans l'histoire spatiale chinoise.

Le "Palais céleste", dont l'assemblage s'est terminé ce mois-ci avec l'arrimage de ses trois derniers modules cylindriques, a une durée de vie d'environ dix ans.

La station symbolise l'ambition de la Chine de rivaliser dans le domaine de l'exploration spatiale avec les Etats-Unis, qui bannissent toute relation entre la Nasa et Pékin et l'ont tenue à l'écart de la Station spatiale internationale (ISS).

Les premières missions habitées chinoises ont débuté en 2003 avec le lancement de Shenzhou-5, à bord duquel avait pris place l'ancien pilote de chasse Yang Liwei, premier Chinois dans l'espace aussitôt élevé au rang de héros national.

Les trois nouveaux arrivants sont Fei Junlong, 57 ans, issu du premier groupe d'astronautes chinois formés à la fin des années 1990, membre d'une mission habitée il y a dix-sept ans, Deng Qingming, 56 ans, entraîné depuis 24 ans mais sélectionné pour sa première mission, et Zhang Lu, ancien pilote de l'armée de l'air âgé de 46 ans. Ils resteront six mois dans l'espace.

La Chine prévoit de lancer deux autres missions habitées vers la station au cours de la prochaine décennie.

(Version française Jean-Stéphane Brosse, édité par Sophie Louet)

tag.dispatch();