Téléchargez
notre application
Ouvrir

Les inondations s'aggravent en Inde, menaçant hommes et rhinocéros

reuters.com  |   |  293  mots
Les inondations s'aggravent en inde, menacant hommes et rhinoceros[reuters.com]
(Crédits : Anuwar Hazarika)

GUWAHATI, Inde (Reuters) - Les inondations provoquées par la mousson s'aggravaient mardi dans le nord-est de l'Inde, engloutissant villages et zones naturelles comme le Parc national de Kaziranga, où vivent notamment des rhinocéros menacés d'extinction.

Les pluies torrentielles qui balaient l'Asie du Sud depuis la semaine dernière ont fait au moins 119 morts et contraint plus de cinq millions de personnes à fuir leurs maisons en Inde, au Népal et au Bangladesh.

La situation tend à s'améliorer dans plusieurs régions mais elle s'est au contraire aggravée dans l'Etat d'Assam, dans le nord-est de l'Inde, où les inondations sont parmi "les pires de mémoire d'homme", selon un responsable local.

La crue du Brahmapoutre, qui descend de l'Himalaya et se jette dans le golfe du Bengale au Bangladesh, a contraint les autorités à évacuer 200.000 personnes supplémentaires mardi, a précisé Keshab Mahanta, ministre de l'Eau de l'Etat d'Assam.

Des dizaines d'écoles et garderies ont été englouties et des milliers d'hectares de terre agricole sont immergées.

La situation est aussi critique dans le parc de Kaziranga, qui est presque entièrement sous l'eau, ce qui a contraint les animaux sauvages à trouver refuge sur les hauteurs, y compris dans des zones habitées.

"Un grand nombre de rhinocéros, d'éléphants et de cerfs sont pris au piège", a déclaré un élu de l'Etat à Reuters.

Le parc, qui s'étale le long du Brahmapoutre, héberge une des principales populations de rhinocéros unicornes indiens, une espèce en danger.

En 2017, environ 360 animaux du parc s'étaient noyés à cause des inondations, dont une trentaine de rhinocéros et un tigre, selon les statistiques gouvernementales.

(Zahir Hussain; Tangi Salaün pour le service français)