Téléchargez
notre application
Ouvrir

Les taliban résolus à empêcher la présidentielle en Afghanistan

reuters.com  |   |  283  mots

KABOUL (Reuters) - Les taliban ont annoncé mardi leur intention de tout faire pour empêcher la tenue de l'élection présidentielle du 28 septembre en Afghanistan, en exhortant la population à se tenir à distance des rassemblements et autres meetings de campagne.

Dans un communiqué, les insurgés islamistes, qui négocient avec les Etats-Unis un accord pour sortir d'un conflit vieux de dix-huit ans, appellent au boycott de l'élection, qualifiée de "complot visant à tromper le peuple (...) pour satisfaire l'ego d'une poignée de politiciens charlatans".

"Afin d'éviter des pertes", ajoutent les taliban, "nos compatriotes doivent se tenir à l'écart des rassemblements et des meetings qui pourraient devenir des cibles potentielles."

Elu en 2014, le président Ashraf Ghani est donné favori pour remporter un second mandat. Son bureau a condamné l'avertissement des islamistes, qui "devraient assurer la paix par leurs actions plutôt que menacer la population".

Amrullah Saleh, ancien chef des services de renseignement et candidat à la présidentielle qui a réchappé à un attentat suicide la semaine dernière dans son bureau de Kaboul, a traité les taliban de "faux Afghans".

"Ils ont été créés et soutenus pour supprimer une nation, mettre en place un système médiéval au nom de la religion et nourrir la bête avide de l'élite pakistanaise", a-t-il écrit sur Twitter. Le Pakistan dément soutenir les taliban.

Zaman Sultani, chercheur d'Amnesty International pour l'Asie du Sud, a déploré la position des taliban qui "affirment vouloir la paix tout en menaçant de commettre des crimes de guerre en attaquant des civils lors de rassemblements électoraux".

(Abdul Qadir Sediqi, Robert Birsel; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)