Téléchargez
notre application
Ouvrir

Avancées sur la zone de sécurité dans le nord-est de la Syrie, dit Ankara

reuters.com  |   |  322  mots
Avancees sur la zone de securite dans le nord-est de la syrie[reuters.com]
(Crédits : Osman Orsal)

ISTANBUL (Reuters) - Le centre opérationnel géré en commun par la Turquie et les Etats-Unis dans le but de créer une zone de sécurité dans le nord-est de la Syrie sera pleinement opérationnel la semaine prochaine, a annoncé vendredi le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar.

La Turquie et les États-Unis ont décidé la semaine dernière de mettre en place ce centre d'opérations conjointes pour cette zone située le long de la frontière nord-est de la Syrie, mais ils n'ont pas donné de précisions, notamment sur la surface de la zone, ni sur la structure de commandement des forces qui s'y trouveront.

Une délégation américaine s'est rendue en Turquie cette semaine pour travailler à la création du centre. Des drones turcs ont commencé à travailler dans le secteur où doit être créée la zone de sécurité.

"Le centre d'opérations conjointes commencera à fonctionner à pleine capacité la semaine prochaine", a déclaré Hulusi Akar à l'agence de presse turque Anatolie.

Les combattants de la milice kurde syrienne des YPG quitteront la région et leurs armes lourdes leur seront retirées, a précisé le ministre de la Défense.

"Il y a eu certains progrès. C'est un bon début. Il reste encore des choses à faire, les efforts vont continuer", a-t-il déclaré, toujours selon Anatolie.

Washington et Ankara ont des points de vue divergents sur les YPG. La Turquie les considère comme un ennemi et un groupe terroriste. Or, les YPG (Unités de protection du peuple) constituaient le noyau dur des Forces démocratiques syriennes (FDS), la force qui a combattu l'État islamique avec le soutien de Washington.

Ankara et Washington sont également globalement d'accord sur le contrôle de l'espace aérien dans la région, a déclaré Hulusi Akar.

(Ezgi Erkoyun; Danielle Rouquié pour le service français)