Téléchargez
notre application
Ouvrir

Le Fidesz hongrois quitte le PPE au Parlement européen

reuters.com  |   |  393  mots
Le fidesz hongrois quitte le ppe au parlement europeen[reuters.com]
(Crédits : Eva Plevier)

par Marton Dunai et Gabriela Baczynska

BUDAPEST/BRUXELLES (Reuters) - Le parti au pouvoir en Hongrie, le Fidesz, a annoncé mercredi qu'il quittait le groupe du Parti populaire européen (PPE) après la décision de ce dernier de suspendre la formation dont est issu le Premier ministre hongrois Viktor Orbán.

Le départ du Fidesz du PPE, principale formation politique du Parlement européen, pourrait contribuer à réduire l'influence de Viktor Orbán à Bruxelles sur fond de conflit sur le respect de l'Etat de droit en Hongrie.

"Je vous informe que les eurodéputés Fidesz renoncent à leur adhésion au groupe PPE", écrit Viktor Orbán dans une lettre datée du 3 mars adressée au chef du PPE, Manfred Weber. La lettre a été publiée sur Twitter par Katalin Novak, vice-présidente du Fidesz.

L'UE critique de longue date les réformes menées en Hongrie qui ont accentué l'emprise du pouvoir sur les médias, le système judiciaire, la société civile, les organisations non gouvernementales ou encore l'éducation. Viktor Orbán rejette en bloc ces critiques.

"Je salue le départ attendu depuis longtemps du Fidesz et de Viktor Orbán du groupe politique européen dominant", a déclaré Dacian Ciolos, chef du groupe centriste au Parlement européen. "Il n'y a pas de place pour le populisme toxique du Fidesz dans le groupe politique européen dominant."

Avant l'annonce du départ du Fidesz du PPE, la principale formation politique du Parlement européen avait adopté à une écrasante majorité de nouvelles règles permettant la suspension et l'éviction d'un parti membre.

Voyant dans ces modifications un "geste à l'encontre du Fidesz", Viktor Orbán a devancé l'annonce du PPE qui allait interdire aux 12 membres du Fidesz de s'exprimer au nom du groupe européen ou de le représenter dans différentes missions.

Dans sa lettre, Viktor Orbán estime que limiter la capacité des membres du Fidesz à s'acquitter de leur mission au Parlement européen "prive les électeurs hongrois de leurs droits démocratiques".

Malgré le départ des 12 membres du Fidesz, le PPE reste le parti dominant au Parlement européen avec 175 députés.

(Bureaux de Budapest et de Bruxelles, rédigé par Marton Dunai et Gabriela Baczynska; version française Claude Chendjou, édité par Jean-Michel Bélot)