Téléchargez
notre application
Ouvrir

La Suisse relève ses prévisions économiques avec l'allègement des restrictions

reuters.com  |   |  306  mots
La suisse releve ses previsions economiques avec l'allegement des restrictions[reuters.com]
(Crédits : Arnd Wiegmann)

ZURICH (Reuters) - L'économie suisse devrait connaître une croissance de 3,6% cette année, annonce mardi le gouvernement fédéral qui a relevé ses prévisions au vu du fort redressement constaté avec l'assouplissement des restrictions mises en place pour contenir la progression de l'épidémie de COVID-19.

Dans ses précédentes prévisions, publiées en mars, le gouvernement fédéral tablait sur une progression de 3,0% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse cette année, mais l'assouplissement des mesures sanitaires locales et l'amélioration de la conjoncture internationale le conduisent désormais à tabler sur "une reprise dynamique".

La tendance devrait se poursuivre l'an prochain avec une croissance de l'économie suisse "largement supérieure à la moyenne" et attendue à 3,3%, comme dans la prévision de mars, souligne le secrétariat d'Etat à l'Economie dans un communiqué.

Avec le ralentissement de l'épidémie de COVID-19, la Suisse a accéléré l'allègement progressif des mesures sanitaires et prévoit de lever les restrictions à l'entrée dans le pays dans le courant du mois.

Le gouvernement fédéral doit décider le 23 juin s'il met en oeuvre la cinquième étape de son déconfinement, avec la levée de l'obligation du port du masque en public, le relèvement des jauges pour les places assises dans les restaurants et la réouverture des discothèques.

"Si les phases d'assouplissement peuvent être mises en œuvre comme prévu, l'embellie conjoncturelle devrait gagner en assise", note le secrétariat d'Etat à l'Economie qui anticipe "d'importants effets de rattrapage" dans les secteurs économiques ayant été le plus fortement impactés par les restrictions, comme l'hôtellerie-restauration et l'événementiel, qui "devraient ainsi progressivement sortir de la crise actuelle".

(John Revill, version française Myriam Rivet, édité par Jean-Michel Bélot)