Téléchargez
notre application
Ouvrir

États-Unis : Yellen met en garde contre le risque "impensable" de défaut de paiement en août

reuters.com  |   |  334  mots
Etats-unis : yellen met en garde contre le risque impensable de defaut de paiement en aout[reuters.com]
(Crédits : Pool)

par David Lawder

WASHINGTON (Reuters) - La secrétaire d'État au Trésor, Janet Yellen, a averti mercredi le Congrès que les Etats-Unis risquaient un défaut de paiement de la dette et une nouvelle crise financière dès le mois d'août si les législateurs n'agissaient pas rapidement pour suspendre ou relever la limite d'emprunt fédéral.

Dans son témoignage devant une sous-commission des crédits du Sénat, Janet Yellen a déclaré qu'un défaut de paiement des obligations liées à la dette américaine serait "impensable" et "aurait des conséquences économiques absolument catastrophiques."

Elle a déclaré que pour éviter toute incertitude pour les marchés financiers, le Congrès devrait adopter une nouvelle loi sur la limite de la dette - permettant au Trésor de continuer à emprunter - avant que la dernière suspension n'expire le 31 juillet.

Un tout premier défaut de paiement sur les obligations de la dette du gouvernement américain "précipiterait une crise financière, il menacerait les emplois et les économies des Américains à un moment où nous nous remettons encore de la pandémie de coronavirus", a dit Janet Yellen.

Dans le passé, le Trésor a été en mesure d'éviter un défaut de paiement potentiel pendant plusieurs mois en employant des mesures extraordinaires de gestion de la trésorerie.

Interrogée sur la durée de ces mesures, Janet Yellen a répondu que les dépenses liées aux programmes d'aide mis en place après la pandémie ont ajouté plus d'incertitude aux flux de paiement du gouvernement.

Les mesures extraordinaires du Trésor pourraient être épuisées en août, lorsque le Congrès prendra ses traditionnelles vacances d'été, a-t-elle ajouté.

À ce moment-là, le Trésor ne pourrait compter que sur les recettes fiscales pour payer ses obligations, ce qui rendrait éventuellement impossible le remboursement de certaines dettes sans de nouveaux emprunts.

(version française Camille Raynaud)