Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'Australie dénonce la traversée d'un navire espion de la Chine

reuters.com  |   |  337  mots
L'australie denonce la traversee d'un navire espion de la chine[reuters.com]
(Crédits : Australian Department Of Defence)

SYDNEY (Reuters) - L'Australie a déclaré vendredi qu'un navire des services de renseignement chinois avait été détecté au large de sa côte ouest, à moins de 50 milles nautiques d'une installation de défense sensible, suscitant des inquiétudes en pleine campagne électorale quant au comportement de la Chine dans la région.

Le Premier ministre australien Scott Morrison a déclaré que le navire de la marine chinoise ne se trouvait pas dans les eaux territoriales australiennes, mais que sa présence était "préoccupante".

"C'est clairement un navire de renseignement et ils nous regardent et nous les surveillons de près", a-t-il déclaré aux journalistes.

L'Australie a suivi le navire espion au cours de la semaine dernière alors qu'il passait devant la station de communication navale Harold E Holt à Exmouth, qui est utilisée par les sous-marins australiens, américains et ceux de leurs alliés.

L'ambassade de Chine en Australie n'a pas répondu immédiatement à une demande de commentaire.

L'Australie organise des élections fédérales le 21 mai et l'un des thèmes majeurs de la campagne a été une éventuelle menace à la sécurité nationale posée par la Chine.

"Je pense que c'est un acte d'agression. En particulier parce qu'il est venu si loin au sud", a déclaré le ministre de la Défense Peter Dutton lors d'une conférence de presse.

"Il s'est trouvé à proximité immédiate d'installations militaires et de renseignement sur la côte ouest de l'Australie".

Peter Dutton s'est interrogé sur la "synchronisation étrange" entre l'apparition du navire et l'échéance électorale, mais la ministre de l'Intérieur Karen Andrews a refusé d'établir un lien entre les deux événements. Selon Scott Morrison, des vaisseaux de la marine chinoise sont déjà passés au large des côtes australiennes.

Le Parti travailliste australien, actuellement dans l'opposition, a déclaré avoir demandé un compte-rendu au gouvernement.

(Reportage Wayne Cole; version française Jean Terzian et Augustin Turpin, édité par Kate Entringer)

2 mn