Téléchargez
notre application
Ouvrir

Walmart réduit ses prévisions en raison de l'envolée des coûts

reuters.com  |   |  355  mots
Walmart reduit ses previsions en raison de l'envolee des couts[reuters.com]
(Crédits : Kamil Krzaczynski)

(Reuters) - Le géant américain de la distribution Walmart a revu mardi à la baisse sa prévision de bénéfice annuel en raison de l'impact attendu de l'augmentation des coûts sur ses marges bénéficiaires.

Le titre reculait de 6,5%, dans les échanges avant-Bourse.

Walmart a fait mieux que la plupart de ses concurrents en terme d'inventaire grâce à son pouvoir de négociation avec les fournisseurs mais ses coûts se sont envolés avec l'accélération des importations et exportations.

Dans le même temps, la reprise rapide du travail des employés après un arrêt liée au COVID-19 et des investissements salariaux plus élevés ont entraîné une augmentation des dépenses d'exploitation, a indiqué Walmart.

"La hausse de prix aux Etats-Unis, en particulier ceux de l'alimentation et du carburant, ont exercé une pression plus importante que prévu sur les marges et les coûts d'exploitation", a déclaré le directeur général, Doug McMillon.

Le groupe estime que son bénéfice par action pour l'exercice fiscal 2023 devrait reculer d'environ 1% alors qu'il prévoyait auparavant une hausse de 4 à 5% ("mid-single digit").

Le numéro un de la grande distribution a en outre tempéré ses attentes pour le deuxième trimestre 2022 et anticipe désormais un bénéfice par action stable ou en légère hausse, contre une augmentation de 1 à 5% prévue précédemment ("low to mid-single digit").

Walmart enregistre un bénéfice par action de 1,30 dollars pour le premier trimestre, un chiffre inférieur de 18 centimes aux prévisions des analystes. C'est la première fois en cinq trimestres que le groupe enregistre un bénéfice en-deçà des attentes.

Le chiffre d'affaires est ressorti en hausse de 2,4% à 141,57 milliards de dollars (134,25 milliards d'euros) grâce aux ventes de produits alimentaires, de santé et de bien-être. Il dépasse ainsi les attentes des analystes qui selon les données Refinitiv tablaient sur 138,94 milliards de dollars.

(Reportage Uday Sampath à Bangalore et Siddharth Cavale à New York, version française Laetitia Volga et Valentine Baldassari, édité par Kate Entringer)

2 mn