Téléchargez
notre application
Ouvrir

L'Iran diffuse des images de deux Français accusés d'espionnage

reuters.com  |   |  385  mots
L'iran diffuse des images de deux francais accuses d'espionnage[reuters.com]
(Crédits : Lisi Niesner)

par Parisa Hafezi

DUBAI (Reuters) - La télévision publique iranienne a diffusé mardi ce qu'elle a présenté comme les détails de l'arrestation ce mois-ci de deux ressortissants français accusés, décrivant ces derniers comme deux espions ayant cherché à provoquer des troubles dans le pays.

Téhéran avait indiqué la semaine dernière avoir placé en détention deux Européens accusés de vouloir nuire à la sécurité nationale, sans préciser la nationalité des deux suspects.

Paris a dénoncé la semaine dernière des arrestations "sans fondement", confirmant la détention de deux ressortissants français partis en vacances en Iran et demandant leur libération immédiate.

La télévision publique iranienne a indiqué que les deux personnes arrêtées étaient Cécile Kohler, âgée de 37 ans, et son conjoint Jacques Paris, âgé de 69 ans.

Téhéran les accuse d'être des espions ayant voulu provoquer des troubles en "organisant des manifestations syndicales", a indiqué la télévision publique. Aucun commentaire n'a été effectué pour l'heure par la justice iranienne sur le sujet.

Le Quai d'Orsay n'a pas répondu dans l'immédiat à une demande de commentaire sur les éléments rapportés par la télévision iranienne.

A Washington, un porte-parole du département d'Etat américain a appelé l'Iran à relâcher immédiatement les deux ressortissants français.

Depuis plusieurs mois, des enseignants manifestent à travers l'Iran pour demander de meilleurs conditions salariales et de travail. Des dizaines d'entre eux ont été arrêtés.

Cécile Kohler et Jacques Paris "ont voyagé en Iran en tant que touristes (...) mais ont pris part à des manifestations anti-gouvernementales et ont rencontré des membres de la dénommée Association des enseignants", selon la télévision publique iranienne.

Des ONG accusent l'Iran de chercher à obtenir des concessions d'autres pays en procédant à des arrestations de ce type. Téhéran dément toute manoeuvre de la sorte.

Ces arrestations sont survenues dans une période délicate alors que les Etats-Unis et les parties prenantes - dont la France - de l'accord de 2015 sur le nucléaire iranien peinent à faire aboutir les négociations visant à restaurer le pacte.

(Reportage Parisa Hafezi, avec Patricia Zengerle à Washington; version française Jean Terzian)

2 mn