Téléchargez
notre application
Ouvrir

Biden et Yoon prêts a renforcer leur coopération économique

reuters.com  |   |  394  mots
Biden et yoon prets a renforcer leur cooperation economique[reuters.com]
(Crédits : Pool)

par Trevor Hunnicutt et Josh Smith

PYEONGTAEK, Corée du Sud (Reuters) - Joe Biden a entamé vendredi sa visite de trois jours en Corée, le premier arrêt de son voyage inaugural en Asie en tant que président des États-Unis, et s'est entretenu de sécurité et coopération économique avec son homologue sud-coréen.

Le président américain a atterri sur la base aérienne américaine d'Osan à Pyeongtaek, au sud de Séoul, et s'est immédiatement rendu en voiture à l'usine voisine de Samsung Electronics, la plus grande usine de semi-conducteurs du monde, où il a rencontré le président Yoon Suk-yeol.

La pénurie mondiale des semi-conducteurs a mis en lumière la nécessité de sécuriser les chaînes d'approvisionnement afin que l'économie et la sécurité nationale des États-Unis ne dépendent pas de pays "qui ne partagent pas nos valeurs", a déclaré Joe Biden lors de la visite.

"L'élément essentiel de la manière dont nous y parviendrons, à mon avis, est de travailler avec des partenaires proches qui partagent nos valeurs, comme la République de Corée."

Joe Biden a ajouté que l'avenir s'écrirait dans la région indo-pacifique et que le moment était venu pour les États-Unis et les partenaires partageant les mêmes idées d'investir les uns dans les autres.

"Avec la visite d'aujourd'hui, j'espère que les relations Corée-États-Unis renaîtront sous la forme d'une alliance économique et sécuritaire fondée sur la coopération en matière de haute technologie et de chaîne d'approvisionnement", a déclaré Yoon Suk-yeol, au pouvoir depuis le mois de mars.

Contrer la présence de la Chine dans la région est un thème clé du voyage de Joe Biden, mais la Corée du Sud devrait adopter un ton prudent en public sur le sujet, Pékin étant le principal partenaire commercial de Séoul.

La Corée du Sud devrait figurer parmi les premiers membres du Cadre économique indo-pacifique (IPEF) du président américain, qui sera annoncé au cours du voyage pour fixer des normes en matière de travail, d'environnement et de chaînes d'approvisionnement.

(Avec la contribution de Hyonhee Shin, Jack Kim et Joori Roh à Séoul ; version française Elena Vardon, édité par Kate Entringer)

2 mn