BNP Paribas porté par les obligations

 |  | 392 mots
Lecture 2 min.
Parvest Latin America + 181,75 % sur 5 ans

BNP Paribas a su profiter de son rapprochement avec Fortis Investment Management mais aussi de l'engouement sur les obligations et le monétaire l'an dernier. Au total, le groupe a collecté près de 15 milliards d'euros sur 2009, pour atteindre 530 milliards sous gestion à la fin de l'année. Une augmentation des actifs surtout liée aux produits de taux et notamment des produits obligataires « agregate », qui mêlent des obligations d'état aux obligations privées. « Ces produits ont eu beaucoup de succès, que ce soit du côté des institutionnels comme des particuliers, et cela devrait continuer. Mais ce qui est certain c'est que, même si les obligations privées restent attractives, il faut savoir mieux les sélectionner », souligne Christian Dargnat, directeur général de BNPP AM et directeur des gestions de BNPP IP. Quant aux obligations d'état, les problèmes d'endettement actuels et futurs freinent l'engouement pour cette classe d'actifs sur laquelle le groupe est devenu plus frileux. En revanche, les produits monétaires qui ont l'habitude de voir leurs encours augmenter en début d'année « n'ont pas été très actifs en janvier. C'est plutôt bon signe pour un retour de la confiance sur les classes d'actifs risquées », explique Christian Dargnat.

Côté actions, l'année 2009 a été plus inégale. Les produits d'actions japonaises et américaines ont réalisé une très bonne année, alors que les fonds grandes capitalisations européennes ont souffert d'un mauvais timing. « Nous sommes sortis des bancaires à partir de mars, ce qui nous a empêché de profiter du rebond qui a suivi », explique Christian Dargnat. Dommage car ces fonds s'étaient plutôt bien comportés dans des marchés moroses en 2007 et 2008. Mais à l'avenir, « la nouvelle organisation par domaines de compétences sur les actions, mise en place après l'intégration de Fortis, devrait permettre de mieux appréhender 2010 », poursuit-il. Car l'année en cours sera bien celle de la mise en commun des équipes Fortis et BNP Paribas sur la gestion d'actifs, grand chantier s'il en est. Autres gros dossiers : « Notre priorité pour 2010 sera de continuer à développer notre offre en produits de taux afin de devenir la référence majeure dans ce domaine. Mais l'ISR et la gestion structurée ne seront pas en reste », conclut Christian Dargnat.


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :