Ruée vers le e-commerce

 |   |  623  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Nombre de jeunes entrepreneurs se lancent dans la vente sur Internet. S'il est possible de créer son site sans trop de difficultés, attention ! Le succès n'est pas toujours au rendez-vous.

Créer son site de vente sur internet, la tentation est grande pour qui veut monter son entreprise et devenir ainsi son propre patron. Et beaucoup se laissent séduire. Durant le seul premier semestre 2011, sont ainsi apparus 20000 nouveaux sites marchands dans l'Hexagone, selon les chiffres publiés par la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance) qui es- time à 90 000 le nombre de sites aujourd'hui actifs. Il est vrai que la création d'un site de ce type est devenue très fa- cile, grâce à une offre en ligne foisonnante. Pour peu toutefois qu'on dispose d'une connexion Internet dotée d'un dé- bit suffisant, ce qui n'est malheureuse- ment pas le cas sur l'ensemble du territoire. Google, SFR et Oxatis se sont par exemple alliés pour proposer Mon Entreprise en Ligne, un site d'aide à la création qui s'annonce comme gratuit.

Contenu et référencement
Mais il existe bien des offres concurrentes. Guillaume Tostivint, fondateur de Curiocités (voir ci-contre), a préféré Prestashop, une solution de e-commerce elle aussi gratuite. « Mais il a fallu le personnaliser et ajouter des fonctionnalités comme la vente de tickets comportant des dates, indique-t-il. Et j'ai fait appel pour cela à une autre micro-entreprise que je connaissais, 202ecommerce ». De son côté, Alexandra Delmas, pour son site de vente de bijoux artisanaux Secrets de perles, a fait confiance à Amen, « un spécialiste de l'hébergement qui propose également un pack de solutions de e-commerce assez bien fait. Le site est propre et j'ai pu le customiser moi-même. Cela me coûte environ 300 euros par an, mais c'est une solution bien adaptée qui me permet de créer une newsletter ou d'envoyer des coupons de réduction à mes clientes », détaille-t-elle. Et pour le module de paiement en ligne, indispensable dans le e-commerce, il existe là encore des offres packagées. Une des plus utilisées est celle proposée par Paypal, qui permet au client de régler par carte bancaire ou, bien sûr, via un compte Paypal. Si la création du site ne pose pas de problèmes insurmontables, le suc- cès des ventes n'est pas garanti pour autant. L'entrepreneur doit aussi travailler activement sur le référencement et notamment sur la rédaction du contenu. « C'est un sujet sur lequel il faut se former et savoir s'entourer », estime Guillaume Tostivint. Enfin, il faut aussi se demander si la vente pure et simple peut suffire à faire vivre l'entreprise. Harold Knoll, un jeune entrepreneur touche à tout de 30 ans, s'est lancé dans le e-commerce en 2009. Sa boutique en ligne, World of Robot, pro- pose des robots ludiques ou utiles (aspirateurs, par exemple) ainsi que des kits robotiques. Associé à un diplômé en robotique, il a négocié avec des fournisseurs du monde entier et avec des transporteurs. « Cela nous permet de livrer les commandes en une semaine maximum », assure-t-il. Pour autant, les deux associés ont décidé de se lancer également dans une activité de prototypage à la demande, beaucoup plus rémunérateur. « Avec l'aide de l'Adie, nous avons fait un business plan détaillé, explique Harold Knoll. Cela nous a montré qu'avec les marges que nous tirons de la vente en ligne de produits, il nous faudrait atteindre au moins 1 million d'euros de chiffre d'affaires avant de pouvoir nous verser un salaire. » Pas gagné. « Les sites de e-commerce foisonnent et moins de 5 % d'entre eux dégagent des bénéfices », rappelle-t-il, réaliste. Un constat qu'il vaut mieux avoir en tête dès le départ.

Les ventes du e-commerce en France (en milliards d?euros. Source Fevad)
2007 13,6
2008 20
2009 25
2010 31
2011 37

 

Les emplois directs dans le e-commerce (source Fevad, Asteres, Club des DRH)
2006 23000
2008 27000
2009 31800
2010 34000


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :