HEC n'est plus la première école européenne

 |   |  375  mots
Des étudiants de HEC assistent à un cours à Jouy-en-Josas, près de Paris.Copyright AFP
Des étudiants de HEC assistent à un cours à Jouy-en-Josas, près de Paris.Copyright AFP (Crédits : © 2009 AFP)
L'école de commerce de Jouy-en-Josas a été reléguée à la deuxième place du classement des grandes écoles européennes réalisé par le Financial Times. Elle est détrônée par l'Instituto de Empresa de Madrid.

« Le roi est mort, vive le roi ». C?est l?entrée en matière d?un article du Financial Times présentant la neuvième édition de son classement des 80 grandes écoles de commerce. Principale nouvelle : HEC a perdu la première place du classement, qu?il détenait depuis 6 ans. La première grande école de commerce française, située à Jouy-en-Josas, s?est faite dépassée par l?Instituto de Empresa de Madrid.

Le classement est le résultat de notes attribuées pour chaque école, à son cycle classique, mais aussi à ses Master of Business Administration (MBA), à ses Executive MBA (qui s?adressent aux cadres dirigeants) et à ses masters (spécialisations après les cycles classiques). La performance est donc notable pour l?Instituto de Empresa, qui a gagné 5 places en un an, notamment grâce aux très bonnes notes dont ont bénéficié ses masters.

Pour HEC, le coup est rude, même si l?école bénéficie toujours de très bonnes notes. L?école a perdu sa place sur la première marche du podium en raison de sa place dans les EMBA, ces MBA à destination de cadres « séniors » (entre 30 et 45 ans). Ces cursus ont comme particularité de proposer moins d?heures de cours qu?un MBA à plein temps. Inversement, c?est la partie EMBA que l?école espagnole Esade a inauguré l'an passé qui lui a permis de remonter de deux places et devenir numéro 5.

L?Essec recule, l?EM Lyon remonte
Le Royaume-Uni et la France restent les deux pays hébergeant le plus grand nombre de formations de management répertoriées par le prestigieux classement. L?Angleterre peut vanter 21 écoles et la France 20. Outre HEC, d?autres habituées des meilleures places reculent. A l?image de l?Insead, qui passe aussi de la 2ème à la 4ème place du classement ou de la Bocconi de Milan, rétrogradé de places à la 11ème place. Pis, l?Essec perd 9 places d?un coup, et tombe au 19ème rang du classement. D?autres écoles françaises tirent leur épingle du jeu. L?ESCP gagne deux rangs (de 12 à 10), l?EM Lyon 5 places, se hissant à 15ème place, et Grenoble huit, atteignant la 21ème place.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/12/2012 à 10:09 :
Pour figurer en tete de classement c'est comme au foot une histoire de moyens .
HEC a du consacrer un peu moins en communication que sa rivale qui lui est passée devant .
Tous ces classements et sondages ne sont là qu'un moyen pour les médias de faire vendre!
Sur le fonds je conseillerai à un étudiant qui ne veut pas se ruiner de faire un IAE c'est presque gratuit ( pour l'interessé) les frais étant pris en charge par la collectivité !!!!
a écrit le 04/12/2012 à 5:45 :
que veut dire HEC ???????
Réponse de le 04/12/2012 à 9:45 :
Hautes Études Commerciales soit HEC.
Réponse de le 04/12/2012 à 14:58 :
Hautes Ebullitions Carriéristes soit HEC
a écrit le 04/12/2012 à 1:44 :
En Allemagne (et dans le nord de l'Europe) on ricane de ces classements imbéciles, les cadres sont formés dans les universités - gratuites et à mille lieues de l'élitisme français, puis sur le tas. Je préfère vous épargner la réputation des "élites" issues des grandes écoles grolandaises dont les 3/4 sont incapables de communiquer spontanément en anglais...
a écrit le 03/12/2012 à 22:12 :
Et l'école de Trifouillis-les-oies dans tout ça ???
a écrit le 03/12/2012 à 21:26 :
Il faut dire "coele de commerce", sinon HEC n'a jamais été la première, devancés par l'X, Normale Sup, l'ENA rien qu'en France, alors on ne parle même pas de l'étranger.
Réponse de le 03/12/2012 à 23:03 :
Il s'agit d'un classement des écoles de commerce et de gestion uniquement !!!
Réponse de le 04/12/2012 à 0:43 :
Oui mais en qu'en France la gestion de haut niveau est confiée à des ingénieurs ou des hauts fonctionnaires. Cela crée de beaux chocs culturels parfois. Ex Airbus: les top managers allemands sont issus du "terrain", du monde de l?entreprise alors que les Français envoient des anciens directeurs de cabinets ministériels....le choc est parfois rude en terme de légitimité ou de crédibilité des managers français.
Amis Français, suivez un peu l'exemple de vos voisins germaniques. La meilleure école de gestion c'est l'entreprise elle même.
Stefan, ancien cadre allemand EADS
Réponse de le 04/12/2012 à 10:14 :
stefan bien souvent les ingé font un Master Spécialisé dans une grande école de commerce pour se former à la gestion.
Sur le fond je lisais dernièrement le témoignage d'une des première femme sortie de l'X qui expliquait qu'une fois entrée dans le monde de l'entreprise il lui avait fallu tout apprendre à partir de 0 !!
Réponse de le 04/12/2012 à 11:06 :
@ Stefan
Non c'est un process continu, l'expérience acquise en entreprise est la suite des connaissances acquises pendant la formation "scolaire". Il n'y a pas de rupture mais c'est ce processus continu fondé sur un enrichissement permanent qui crée l'efficacité.
Les "top managers"allemands issus du terrain " ne sont pas des autodidactes, ils ont fait aussi des études comme tout le monde !
La différence, je vous rejoins, c'est qu'en France on croit que les études "suffisent" alors qu'elles ne sont qu'un socle.
Réponse de le 04/12/2012 à 11:32 :
vercaud Le discours habituel est de dire que les diplomes sont la clef de la réussite .Pour ma part je considère que les diplomes sont nécessaires et indispensables mais pas suffisants et j'entend par diplome aussi bien un Cap de plombier qu'un bac+5 .
La réussite professionnelle est autant affaire de diplome que de tempéremment ,aprés 5 ou 6 ans de vie professionnelle vous étes jugé sur votre expérience .Et sur le seul critère des revenus vous trouvez des écarts qui vont du simple au double moins de 10 ans aprés l'obtention d'un meme diplome dans une meme promotion .

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :