Impôt sur le revenu : la campagne 2021 est ouverte

 |  | 417 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Reuters)
Les ménages français pourront commencer à partir de ce jeudi à effectuer leur déclaration de revenus, obligatoirement en ligne pour la plupart d'entre eux, et avec quelques nouveautés issues de mesures prises dans le cadre de la crise sanitaire et économique.

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire et celui des Comptes publics Olivier Dussopt ont lancé officiellement cette campagne 2021 lors d'une conférence de presse jeudi en début d'après-midi. Les ménages qui ne peuvent pas faire de déclaration en ligne, et remplissent donc encore une déclaration papier auront jusqu'au 20 mai pour la renvoyer. Pour ceux qui déclarent leurs revenus en ligne, la date limite s'échelonne du 26 mai au 8 juin, en fonction du département de résidence.

"Cette campagne de déclaration de revenus de l'année 2020 porte le sceau des transformations en profondeur présentées par le président de la République depuis 2017. Nous restons au coeur de la crise économique et ces questions de fiscalité sont des choix politiques majeurs. Depuis le début du quinquennat, nous avons fortement baissé la fiscalité sur les ménages. Cette baisse est d'environ 23 milliards d'euros chaque année" a déclaré le ministre de l'Economie Bruno Le Maire lors d'un point presse.

Pour la deuxième année, environ 12 millions de foyers fiscaux dont la situation ne nécessite pas de rectification n'auront pas besoin de déclarer leurs revenus, leur déclaration étant générée de manière automatique par l'administration. Ils n'auront pas à la renvoyer s'ils n'ont pas de changements à effectuer.

Après une année 2020 exceptionnelle, marquée par l'épidémie de Covid-19, certaines mesures prises par le gouvernement durant la gestion de la crise sanitaire auront un impact sur cette déclaration 2021.

Frais pour télétravail, prime exceptionnelle

Les frais professionnels engagés au titre du télétravail sont exonérés dans une limite de 550 euros annuels. Par ailleurs, la prime exceptionnelle de pouvoir d'achat, dite prime Macron, versée par les entreprises à certains salariés en 2020 est exonérée d'impôt sur le revenu (à hauteur de 1.000 euros).

Il en va de même pour la prime Covid, versée par certaines administrations, notamment les établissements publics de santé, ainsi que par les établissements privés de santé ou du secteur social (à hauteur de 1.500 euros).

Les revenus issus des heures supplémentaires effectuées durant la période de l'état d'urgence sanitaire allant du 16 mars au 10 juillet 2020, sont également exonérés jusqu'à 7.500 euros.

Le gouvernement a aussi relevé la réduction d'impôt octroyée en cas de dons à une association d'aide aux plus démunis. Elle passe à 75% du montant du don, avec un plafond à 1.000 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/04/2021 à 8:05 :
Si les 55% sont exonérés, ceci veut dire qu’il y a 45% qui ont plus de 4000 euros de salaire en France , par conséquent , il faudrait augmenter le salaire de tous les Français , c’est à dire le smic a 2000 euros net par tête , et ainsi tout le monde sera imposé .
pour la fonction publique avec l’arrivée des nouveaux logiciels, il y aura sûrement des suppressions de postes dans les années à venir en même temps que la systématique du tele - travail.
Réponse de le 09/04/2021 à 9:35 :
Barème 2021 de l'impôt sur le revenu :

-Tranche de revenu jusqu'à 10 084 € : imposée à 0 %
-Tranche de revenu de de 10 085 € à 25 710 € : imposée à 11 %
-Tranche de revenu de 25 711 € à 73 516 € : imposée à 30 %
-Tranche de revenu de 73 517 € à 158 122 € : imposée à 41 %
Réponse de le 10/04/2021 à 19:20 :
On est pas a égalité fasse à l'impôt, vous avez un gros salaire avec femme et enfants et vous payez rien alors qu'un célibataire avec un mauvais salaire taxe un max...
a écrit le 09/04/2021 à 4:49 :
L'impot de ceux qui le paient aujourd'hui ne sert qu'a regler les interets. Ce qui laisse songeur..... Les salaires de tous les fonctionnaires sont payes a credit: Jusqu'a quand ?
Une hausse drastique des taux et le chateau de cartes est par terre. Ce qui ne manquera pas d'arriver un jour ou l'autre.
Réponse de le 09/04/2021 à 8:06 :
Socialement et toute façon sous couvert de covid on s’est fait douillé sur tous les plans.
C’est la vie , hein ?
Ça continue fort pour les tricheurs et les autres vont boitent la tasse.
Réponse de le 09/04/2021 à 8:07 :
Socialement et toute façon sous couvert de covid on s’est fait douillé sur tous les plans.
C’est la vie , hein ?
Ça continue fort pour les tricheurs et les autres vont boire tous la tasse.
Réponse de le 10/04/2021 à 19:23 :
Avant de reprocher les salaires des fonctionnaires (en général très bas pour les catégories B et C qui nous servent) pourrait on plutôt se demander pour qu'elle raison on rembourse des campagne présidentielles si cher tout les 5 ans sans que ces politiciens qui les touchent rembourse a leur préteurs...
Aussi a quoi sert les salaires des grands fonctionnaires alors qu'ils ont tant d'avantages et sont tout frais payés... Voyez vous c'est pas vraiement les salaires mais plutôt les notes de frais a revoir...
a écrit le 08/04/2021 à 22:48 :
A quoi sert l'impôt puisqu'il ne suffit pas à payer les dépenses de l'Etat? A rémunérer grassement, ministres et parlementaires et autres danseuses de la République?
a écrit le 08/04/2021 à 22:37 :
A Supprimer : 55% des citoyens en sont exonérés.

A Remplacer par Contribution de Remboursement de la Dette de l'Etat
(memes bases et tranches et taux, et réduct diverses justifiées )

Dette de 2 600 Milliards d'euros : dans cinquante ans, cette contribution existera encore.
Réponse de le 09/04/2021 à 10:25 :
On peut essayer de faire augmenter (à voir comment) les revenus des gens pour qu'ils contibuent à l'IR, ayant des revenus suffisants pour ce faire. A défaut de baisser les seuils voire demander 50€ à tout le monde même sous le seuil de pauvreté, pour "participer" (idée de 'riche' ?).
Les quatre TVA, la CSG, la TICPE ça rapporte 5-7 fois plus, l'IR c'est une partie visible des impôts mais un pauvre paie la TVA quand il achète un pain, la TICPE pour sa modeste mobylette.
Si Bercy collecte 100% de ce qui permet à l'Etat de fonctionner, les grands projets, travaux, on les paie avec quoi ? Une hausse brutale d'impôts temporaire pour financer ça ? Non, un emprunt, comme pour acheter un logement. La dette n'est pas un mal si ça sert à des projets, mais pas au fonctionnement courant, là, y a un hic. Re-emprunter à échéance, ça fait un fond de roulement, on n'en paie que les intérêts.
a écrit le 08/04/2021 à 22:00 :
Supprimons les impôts pour tous et toutes cette année et toutes les années , tant que les populations ne retrouvent pas leur liberté .
Sans pass , dans vaccination , sans obligation.

Libre de vivre simplement, si vous nous ôtez ce droit alors «  niet pas d’impôt « 
De quel droit vous le réclamez en fait ?

Les gens ils ont pas le droit de respirer mais ils doivent vous payer pour ça ?
a écrit le 08/04/2021 à 17:54 :
A quand le retour de la déclaration d’impôt et son paiement en tant qu'homme franc (libre) participant a la communauté et non comme un assujettis a sa majesté?
Réponse de le 08/04/2021 à 19:38 :
le franc sic ! parle, le libre penseur dit, mais l'état grand ordonnateur avec ordinateur ordonnance du lointain !

L'impôt est le financement de la dette (pardon de charges de la dette) ce qui n'a plus sens que pour les science humaine, car celle mathématique a aliéné l'altérité et la liberté !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :