La Côte d'Azur veut relancer le tourisme après l'attentat de Nice

 |   |  269  mots
Après l'attentat de Nice, un mémorial avait vu le jour sur la Promenade des Anglais.
Après l'attentat de Nice, un mémorial avait vu le jour sur la Promenade des Anglais. (Crédits : © Jean-Pierre Amet / Reuters)
Depuis l'attentat du 14 juillet qui a fait 85 morts, la ville de Nice accuse une forte baisse dans le taux d'occupation d'hôtel. La région cherche depuis à montrer une image positive de la Côte d'Azur.

La Côte d'Azur va consacrer un million d'euros pour améliorer son image après le drame du 14 juillet. Le comité régional du tourisme (CRT) a présenté ce vendredi à Nice son plan pour attirer à nouveau les visiteurs et les étrangers, afin de "relancer la destination azuréenne" selon les mots de David Lisnard, maire LR de Cannes et président du CRT.

Première étape de ce plan, la création d'un "hashtag" (ou mot-dièse) "CôtedAzurnow" pour communiquer via les réseaux sociaux et inciter les touristes à partager leurs "émotions positives" indique le maire. Pour regrouper tous ces témoignages, un site internet, cotedazur-now.com, a vu le jour. La campagne de communication se traduira aussi par un spot télévisé et des affichages.

Quels chiffres pour le tourisme ?

Pendant cette présentation, le président du conseil départemental Eric Ciotti a affirmé qu'il était "trop tôt pour tirer un bilan pertinent des conséquences économiques de l'attentat du 14 juillet (...) Des chiffres ont été cités mais j'appelle à la prudence". L'élu réagissait aux chiffres révélés vendredi matin par France Info. Le média indiquait une chute de 20% du taux d'occupation des hôtels à Nice entre le 14 juillet et le 10 août. A Cannes, cette chute serait même de 29%.

Cette fuite des touristes est évidemment préjudiciable pour la Côte d'Azur, puisque le secteur représente 5 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel et emploie 150.000 personnes (emplois directs et indirects) dans la région. L'année dernière, 12 millions de personnes avaient été accueillies.

(Avec AFP)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/08/2016 à 5:39 :
Pour relancer le tourisme, faudra d'abord que les commercants apprennent a etre aimables et bienveillants.
C'est loin d'etre gagne, la cote d'alerte est dans le rouge depuis de longues annees.
a écrit le 14/08/2016 à 3:59 :
Aucun pays, aucune région ne devrait trop dépendre du tourisme. Il s'agit d'une activité trop volatile au gré des modes et des événements géopolitiques. Les revenus liés au tourisme devraient toujours être considérés comme un bonus plutôt qu'un acquis. En tout cas les touristes présents ne peuvent qu'apprécier les espaces libérés par les moutons apeurés et profiter de vraies vacances loin des foules.
a écrit le 13/08/2016 à 17:36 :
la FRANCE comme l annonce mr Ciotti doit rester la FRANCE.
a écrit le 13/08/2016 à 17:12 :
On est tellement bien accueilli sur la Côte d'Azur!!! Allez en Grèce ils ont besoin des euros les Français non !
a écrit le 13/08/2016 à 10:29 :
Solution potentielle à étudier. Transformer toutes les plages en plages de nudisme. Plus de différence de classe, plus de problème seins nus, de bikini, de burkini, ce sera à poils !!
a écrit le 13/08/2016 à 9:21 :
Et le burkini interdit sur toutes les plages c'est pour bientôt?
a écrit le 13/08/2016 à 7:55 :
Nice c'est en Tunisie ou en Algérie? Vu la population locale
a écrit le 12/08/2016 à 21:18 :
Cela existe ailleurs en France des Parkings Gratuits pour se rendre à la plage publique ?
Sur la Côte Azur en effet ce n'est pas le cas.
Nos élus ici ont une nette préférence pour attribuer des permis de construire pour de nouveaux immeubles plutôt que de songer à faire réaliser des parkings supplémentaires.
Réponse de le 13/08/2016 à 9:52 :
Des vacances en Bretagne l'an dernier une plage de sable, immense le Fort Bloqué, parking gratuit sur des km. Avec en prime de belles promenades le long des côtes. Une région où les balades en bord de mer sont encore possible, du moins dans cette partie de la Bretagne. Pour le reste dont la valse des étiquettes à priori selon le dire de certains habitants la Bretagne n'est pas en reste.
a écrit le 12/08/2016 à 20:30 :
Pourtant les chiffres de l'Aéroport de Nice pour Juillet 2016 publiées hier annonce +3,3% de passagers en plus par rapport à juillet 2015 (1.471.893 contre 1.324.877 ) ceci malgré la grève d' AF et bien sûr les attentats; c'est vrai que tous les voyageurs ne sont pas uniquement des touristes...
a écrit le 12/08/2016 à 19:25 :
Bonsoir, oui merci pour votre message même s'il est dur à lire mais la vérité est parfois un moment difficile et douloureux. Etant varois je m'efforce de montrer un autre visage de ce coin de "cocagne". Il est toujours difficile de faire comprendre aux politiques, vous ne pouvez imaginer le nombre de réunions locales, mairies ou entités d'agglomération qui évoquent le tourisme et ses biens faits économiques, mais notre pays est fait de discours pas d'action. Nous avons la même rengaine chez bien des commerçants ou des habitants qui disent tant de bien sur le tourisme le bien étant uniquement lié au portefeuille. Pour la région sud-est mais nous pouvons je pense l'étendre à une grande partie de la France, combien il est difficile de faire comprendre l'apport économique du tourisme et que cela commence par le plaisir non calculé de recevoir celui qui vient vous visiter. Je vous souhaite de belles vacances dans votre nouvelle destination. Bonne soirée.
a écrit le 12/08/2016 à 18:01 :
Nous allions chaque année dans le Var depuis plus de 12 ans. Depuis 2014 le constat est amère ! Il n'est pas besoin de trouver des excuses ailleurs que chez les professionnels du tourisme et les habitants. Le Var est un département très sale et cela semble être une culture locale. La grande majorité des restaurants font du repas traditionnel de chez "Metro" et comme par hasard les lecteurs de carte bancaires sont souvent en panne (que fait la répression des fraudes ? ). Et nous ne parlons même pas des l'habitants agressifs au volant et qui explosent votre voiture garée à côté d'eux lorsqu'ils sortent de la leur (tradition locale) et cela, surtout si vous avez de plaques étrangères ! Après deux années de suite de réparation de portières et de pare-choc (Jaguar) et de mépris culinaire, la Sardaigne est devenue notre nouvelle destination !
Et sans regret.....
a écrit le 12/08/2016 à 17:17 :
Toute relance commence par un bilan concernant la Côte d’Azur et son clone le Var. La première remarque avant tout contact avec l’industrie du tourisme LA PROPRETE, la région PACA n’ayons pas peur des mots est sale, un touriste belge mais également un touriste breton me disaient, en ayant visité le canton de Fayence que l’entretien n’était le maître mot de la collectivité. La deuxième remarque et toujours sans le contact les problèmes de circulation et de stationnement pour ce dernier le summum les prix dont référence les parkings: type sous le palais à Cannes ou à St Aygulf parking payant pour aller à la plage PUBLIQUE. Puis on continue par le lourd, la réception des touristes le sourire à la grimace et parfois tellement visible que le visage dit: ils nous « emmerdent » Pour ce qui est de nos amis étrangers peu de commerce bilingue, ne parlons pas des hypermarchés car en dehors de la valse des étiquettes pas un job d’été pour des jeunes bilingues pour aider le client dans les méandres des rayons. Enfin le touriste, la vache à lait avec une valse des étiquettes sans parler du mensonge fait maison oui mais la maison Metro ou autres , si ces produits industriels sont de bonne qualité ils ne sont pas faits maison et demande un micro ondes pas un cuisinier. Notons les commerçants de la restauration pas tous d’une grande amabilité, en dehors des prix des cartes et plus particulièrement dans une rue piétonne bien connue N’oublions pas les marchés avec les produits dits locaux dont la fameuse huile d’olive et moindre mais tout aussi mensonger parfois le miel et le fromage de chèvre de l'agriculteur!!!! un agriculteur de la ville, un fromage préparé, moulé chez Metro. Pour ma part je préviens les touristes de ne pas acheter d’huile d’olive sur les marchés des communes touristiques ou des villes . Nous avons même des moulins qui laisse croire que l’huile dans leur bouteille provient des olives de Provence alors qu’elles sont importées. Pour ce qui aime notre région il faut se battre contre tous ceux qui portent nuisance à cette magnifique région, en commençant par les politiques qui oublie que la propreté est souvent de leur mission, leur police municipale qui doivent contrôler les marchés, les syndicats de commerçants et autres qui doivent contrôler leurs adhérents mais également les professions ,merci aux services, d'hygiène et répression des fraudes qui font un travail pas toujours reconnu à sa valeur économique . Depuis des années j’attire l’attention de nos amis touristes sur l’arrière cour de notre région. Les particuliers ont un grand rôle à jouer pour que cette magnifique région ne soit pas que le soleil avec des nuages: propreté, arnaques et autres. Ne pas oublier l'insécurité, les vols etc etc la encore où est le politique, merci à ces policiers qui chaque jour essaient de contrôler la faune nuisible. La région n’est pas la première destination de l’hexagone et concurrencée par d'autres pays du sud. Les touristes sont un potentiel de croissance à condition de mettre en avant le mot RESPECT. Pour finir merci à nos amis touristes qui malgré les arnaques continuent à venir.
a écrit le 12/08/2016 à 14:44 :
C'est peut-être le moment de baisser les prix et de proposer autre chose que des produits importés de Chine non ?

De la culture, de l'Art, de la production locale bio, des artisans, des nouvelles idées, de l'humain et-c... Bref tout ce que cette région a complètement éradiqué ces 20 dernières années.

Le touriste n'a jamais été un aventurier et l'industrie touristique en se focalisant autour des désirs de celui-ci a exacerbé cet aspect du coup "tout est bruit pour celui qui a peur", mais par contre ne vous inquiétez pas, le touriste ayant également la mémoire à géométrie variable, dès l'année prochaine il aura oublié.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :