Sécurité routière : les Français disent non au smartphone au volant

 |   |  416  mots
(Crédits : DR)
Conscients du danger mais accros à leur smartphone, trois quarts des Français (76%) estiment qu'un durcissement des sanctions est la solution la plus dissuasive pour les empêcher d'utiliser leur téléphone au volant, selon une étude Harris Interactive pour l'Association des sociétés d'autoroutes (ASFA) publiée vendredi.

Le téléphone au volant est un danger, les Français le savent bien. Invités à classer les facteurs d'accidents sur une échelle de 1 à 10, les automobilistes citent l'utilisation du téléphone au volant parmi les plus dangereux (8,4), juste derrière l'alcoolémie (8,5) et devant la drogue et les médicaments (8,3), la fatigue et la somnolence (8,3) ou la vitesse (7,8).

L'addiction au smartphone est forte

31% des Français -et 41% des moins de 35 ans- disent ne pas pouvoir se passer de leur téléphone plus d'une heure.

Plus de quatre sur dix (41%) avouent interagir avec leur téléphone sur l'autoroute, sans toutefois le prendre en main, et 37% l'utilisent en le tenant. Des proportions qui explosent de manière inquiétante chez les moins de 35 ans, respectivement à 69% et 61%.

"Un tel degré d'addiction est étonnant (...) Que les gens utilisent leur téléphone, malheureusement on s'en doutait. Mais qu'ils soient conscients du danger et qu'ils continuent à l'utiliser dans ces proportions, c'est une contradiction spectaculaire", relève Christophe Boutin, directeur général de l'ASFA qui regroupe les 22 concessionnaires et exploitants gérant 9.174 des 12.000 kilomètres d'autoroutes françaises.

L'effet générationnel ajoute à l'inquiétude.

"Si les jeunes, qui représentent aujourd'hui que 18% des utilisateurs de l'autoroute, ont ce comportement, ça veut dire que demain la majorité des conducteurs auront ce comportement. C'est très préoccupant", souligne M. Boutin.

Plus de sanctions pour réguler

Aveu ultime d'addiction, trois Français sur quatre estiment que le meilleur moyen d'enrayer cette pratique est de la punir plus sévèrement (76%) ou de mettre en place des règles plus strictes (75%).

"C'est rare en sécurité routière que des Français demandent des sanctions plus sévères. Généralement, le mouvement est plutôt inverse", s'étonne Christophe Boutin.

Le gouvernement a déjà annoncé son intention de renforcer l'arsenal répressif. Un article de la Loi d'orientation des mobilités (LOM), actuellement en débat au Parlement, permettra aux forces de l'ordre de suspendre le permis d'un automobiliste qui commet une infraction tout en utilisant son téléphone portable. L'usage simple du téléphone au volant, tenu en main ou avec oreillette, casque ou kit mains libres, est, lui, puni d'une amende de 135 euros et d'un retrait de trois points.

___

Étude réalisée en ligne du 12 au 19 octobre 2018 auprès d'un échantillon de 1.500 personnes représentatif des Français âgés de 18 et et plus, selon la méthode des quotas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 29/07/2019 à 13:28 :
Y'a qu'à les obliger à ralentir à 80 km/h s'ils veulent pourvoir utiliser leur téléphone au volant !! :-))
a écrit le 27/07/2019 à 12:15 :
si vous n'êtes pas en mesure d'assumer mon commentaire l'exposant en m'imposant des trolls vous ne le validez pas vous ne l'instrumentalisez pas
a écrit le 27/07/2019 à 12:15 :
C'est quoi le lien avec l'actualité économique svp ???

OUi c'est dangereux le pire étant d'écrire des sms mais on nous a vendu cette inovation aux multiples fonctions afin que nous allions toujours plus vite et du coup paramétrés à cela nous l'utilisons afin d'aller toujours plus vite.

LE fait que nous sachions que c'est dangereux exposant que nous sommes bien moins inconscients que la classe dirigeante qui au non de ses intérêts nous vend toute sortes de gadgets de la sorte.

ET du coup nous voilà encore à nous retrouver là à nous auto flagéler, on n'en sortira jamais. "Oh mon dieu que l'humain est mauvais ! Il lui faut une laisse et un collier..."

"La notion de lire arbitre a été inventée par les classes dirigeantes". NIetzsche
a écrit le 27/07/2019 à 12:10 :
Si vous n'êtes pas en mesure d'assumer mon commentaire en m'interdisant de répondre aux trolls ou bien de faire supprimer leurs trollages vous le publiez pas, vous ne l'instrumentalisez pas.

Ou alors vous l'achetez !

Vous vous dites bien libéraux non !?
a écrit le 27/07/2019 à 12:09 :
C'est quoi le lien avec l'actualité économique svp ???

OUi c'est dangereux le pire étant d'écrire des sms mais on nous a vendu cette inovation aux multiples fonctions afin que nous allions toujours plus vite et du coup paramétrés à cela nous l'utilisons afin d'aller toujours plus vite.

LE fait que nous sachions que c'est dangereux exposant que nous sommes bien moins inconscients que la classe dirigeante qui au non de ses intérêts nous vend toute sortes de gadgets de la sorte.

ET du coup nous voilà encore à nous retrouver là à nous auto flagéler, on n'en sortira jamais. "Oh mon dieu que l'humain est mauvais ! Il lui faut une laisse et un collier..."

"La notion de lire arbitre a été inventée par les classes dirigeantes". NIetzsche
a écrit le 26/07/2019 à 16:26 :
Plutôt que les impressions des français sur les causes d'accidents, il serait bon de publier les statistiques d'accidents en incluant les causes de ces accidents. Si tout un chacun sait que le smartphone génère un certain nombre d'accidents (combien, je n'ai jamais vu la stat?) les causes d'accidents sont assez bien identifiés dans les statistiques officielles et le smartphone n'est pas un critère déterminant, ni la vitesse d'ailleurs. Allez donc voir et analyser les statistiques d'accidents.On s'aperçoit que le nombre d'accidents pourrait baisser significativement mais ni en mettant des radars et ni en sanctionnant les gens utilisant leur smartphone.
Réponse de le 27/07/2019 à 7:42 :
la vraie cause des accidents sont les conducteurs français : ils conduisent comme ils font tout le reste : comme des nullités sans cervelle. Supprimons les français au volant, ça réduira les accidents et la pollution. Le vrai problème - comme dans tous les autres secteurs, d'ailleurs - ce n'est pas la vitesse, le smattphone, la voiture... Ce sont les incapables français. Quand on donne trop facilement un permis à des bons à rien, faut pas s'étonner de l'hécatombe.
a écrit le 26/07/2019 à 15:46 :
Et il y en a aussi 700.000 qui disent non au permis de conduire. Mais bon : quand on voit comment les français (se) conduisent sur leurs routes nationales et - pire encore, comme si c'était possible - sur les routes étrangères, permis ou pas, ça ne change pas grand-chose : les conducteurs français sont toujours aussi mauvais et dangereux. Il serait beaucoup plus prudent qu'ils continuent à jouer avec leurs smartphones plus ou moins inutiles et qu'ils renoncent à la bagnole. Cela ferait un beau ramassis d'incapables en moins sur les routes d'europe. Mais il y a au moins une belle constance : les français conduisent comme ils font tout le reste : mal.
Réponse de le 26/07/2019 à 22:28 :
Vous êtes «  raciste » contre les Français (es) ?
a écrit le 26/07/2019 à 12:29 :
Nous sommes un peu schyzophrènes mais c'est aussi un problème de société.

Un véhicule moderne est de plus en plus un smartphone motorisé. Tout a été fait pour le connecter non seulement sur un GPS mais aussi sur les réseaux de communication. Ce qui était une option de luxe vient en standard obligatoire sur la plupart des modèle.

Le résultat est logique est attendu. On nous vend des plate-formes de communication, il ne faut pas s'attendre à ce que les propriétaires qui sont nés avec un téléphone dans le berceau et communiquent partout, arrêtent de le faire en conduisant.

C'est hyper dangereux, autant que les premier postes de radio qu'ils fallait régler en se faufilant sous le tableau de bord et qui ont causé bien des drames, mais maintenant c'est aux autorités de prendre leurs responsabilités réglementaires.

Il est interdit de regarder un film sur un écran en conduisant via l'interface conducteur. Le législateur l'a interdit, les constructeurs s'y sont pliés.

Il faut faire déconnecter les applications de communication automatiquement (hors GPS) dès que le moteur est en marche pour empêcher de téléphoner via le véhicule et interdire l'usage du téléphone en main.
a écrit le 26/07/2019 à 12:00 :
Et le fournisseur d'accès il est quoi la dedans ? La loi doit leur obliger à bloquer les appels de tout véhicule se déplaçant et envoyer un message d'alerte, comme ça, le relou sera partie prenante de l'amende et s'il a un permis le même retrait de points.
Réponse de le 26/07/2019 à 15:24 :
comme ça, plus de telephone dans le bus ou dans le train. Le debut de la sagesse !
a écrit le 26/07/2019 à 11:54 :
Certes l'utilisation d'un smartphone est dangereuse en conduisant, mais qu'en est-il de tous les gadgets que l'on trouve maintenant sur les voitures modernes ? Le fait de changer un CD l'est aussi, faut-il supprimer le lecteur ? Dés l'instant ou on quitte la route des yeux, ce peut être dangereux. Tout cela n'est qu'une question de bon sees et de civilité. Le fait d'augmenter les amendes ne changera pas grand chose si ce n'est que faire rentrer plus de fric dans les caisses de Bercy, comme les radars. De même que refuser l'accès à un piéton est certes dangereux pour lui mais aussi, si chaque piéton prenait un prune quand il traverse au feu rouge alors qu'il n'a pas le "droit"...bref il y a encore à dire. Les français sont maso c'est pour cela qu'ils ont voté comme des c..s pour Macron.
a écrit le 26/07/2019 à 11:20 :
Il y a toujours plus pire que pire.

Il y a 40 ans :
Boire ou conduire il faut choisir
Maintenant :
Téléphoner ou conduire il faut choisir.

Les gens ils croient vraiment que leur «  cerveau » est multi- taches ...

je ne crois pas que le problème soit de la dépendance

Mais plus un problème de «  déconnection par rapport à eux - même »

En fait ces gens vivent mais ils croient que le monde est uniquement à eux : ils ont pas conscience que autour de eux : les autres vivent «  aussi » que à part leur vie , autour il y a la «  vie «  aussi

Le monde s’arrête à la conscience de «  leur vie » et ils ne ressentent même plus la limite de «  leur corps » pour ressentir les vies autour d’«  eux »

Donc le problème ce n’est pas la dépendance au téléphone : ça c’est un «  prétexte » comme ce cycliste qui a arraché «  le mollet » d’un piéton et qui dit : «  le soleil m’a éblouit »... » du gland » au lieu de venir à 50km et si le soleil t’éblouissait !
Logique de ralentir non ?

La vie n’a pas de prix mais les cyclistes , automobilistes trouvent toujours des «  prétextes » à leur déconnexion de leur propre corps et à leur inconscience.

Evidement dans ce beau monde le pire est le délit de fuite.... l’ordure qui blesse ou tue... et qui fuit...un déni total...

Y a toujours plus pire que pire.

Dans les accrochages , les fautifs cherchent toujours des «  prétextes »
Le soleil , le retard au travail...

Celui qui est fautif : c’est au moins une suspension de permis de 3 mois avec un stage de sensibilisation ( c’est une base minimum ) mais ça n’existe pas actuellement, dommage, car ça remettrais à jour «  les consciences » des inconscients.

Cordialement,

Réponse de le 26/07/2019 à 12:26 :
Autres points important en matière de sécurité routière :

Est l’obligation d’une assurance responsabilité civile pour les piétons , cyclistes, moto....
Avec officialisation par Numéro d’affiliation et registre nationale au niveau des autorités

Vous voyez que là : la technologie peut servir à centraliser ces informations , pour un tel projet » responsable »

Y en a marre des inconscients qui fonctionnent au «  radar » sur les voies publiques...

Assurer les gens , c’est les responsabiliser face à la sécurité routière qui nous concerne tous et toutes.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :