Algérie : Bouteflika renonce à un cinquième mandat présidentiel, le scrutin est reporté

Faisant face à d'importantes manifestations dans les rues d'Alger, Abdelaziz Bouteflika renonce à briguer un cinquième mandat consécutif à la tête de l'Etat algérien, a annoncé ce lundi 11 mars la présidence algérienne dans un communiqué. Le scrutin prévu le 18 avril est reporté et une nouvelle constitution sera soumise à référendum en Algérie.

2 mn

(Crédits : Ramzi Boudina)

Rentré la veille de deux semaines d'hospitalisation à Genève pour "examens médicaux", Abdelaziz Bouteflika renonce à briguer un cinquième mandat consécutif à la tête de l'Etat algérien, a annoncé ce lundi 11 mars la présidence algérienne dans un communiqué. Le président algérien a, en outre, décidé de reporter le scrutin qui était prévu le 18 avril et un remaniement ministériel aura lieu prochainement. La présidence a aussi annoncé qu'une nouvelle constitution sera soumise à référendum en Algérie.

Peu après l'annonce du retrait de Bouteflika, le Premier ministre algérien Ahmed Ouyahia, a remis sa démission, rapporte la chaîne de télévision Ennahar.

Bouteflika, 82 ans, au pouvoir depuis 1999, avait décidé dans un premier temps de se porter candidat à sa propre succession malgré une santé fragile depuis qu'il avait été victime d'un accident vasculaire cérébral (AVC) en 2013. Cette décision a entraîné depuis trois semaines de très importantes manifestations pacifiques en Algérie.

Trois semaines de manifestations

Le président algérien avait regagné dimanche l'Algérie, où il fait face à une contestation inédite en 20 ans de pouvoir, à l'issue de deux semaines d'hospitalisation en Suisse pour des "examens médicaux".

Ce même jour, dans le centre d'Alger, où les klaxons - expression de contestation -, ont résonné toute la journée, un millier de lycéens, drapeaux algériens à la main ou noués autour du cou, se sont rassemblés durant plusieurs heures en scandant notamment "Hé, Bouteflika, pas de 5e mandat" avant de se disperser dans le calme en fin d'après-midi.

Lire aussi : Ce que les Algériens reprochent à Bouteflika

(avec Reuters et AFP)

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 11
à écrit le 12/03/2019 à 12:04
Signaler
Voilà un président qui ne parle pas et qui par conséquent ne peut pas faire des promesses qu'il ne pourrait tenir. Voilà un président qui est discret et qui est le contraire des m'as-tu vu; il n'a pas apparu en public depuis 2012. Voilà un président ...

à écrit le 12/03/2019 à 11:20
Signaler
Quel contraste : en Algérie les forces de l'ordre sont du côté des citoyens pacifiques ne France, les forces de l'ordre tirent sur le peuple pacifique qui revendique à juste titre et et éborgnent blessent à vie des citoyens la preuve que Cas...

le 12/03/2019 à 11:49
Signaler
Pacifique ? vous devez être aveugle.

à écrit le 12/03/2019 à 10:36
Signaler
Bouteflika démissionne et ne brigue pas de cinquième mandat mais il a reporté sine die la tenue des prochaines élections, donc il prolonge indéfiniment le quatrième. CQFD

à écrit le 12/03/2019 à 8:57
Signaler
Ben ici ça fait plus de trois mois que les gens manifestent pour que le président démissionne et donc il faut croire qu'il est plus facile de faire tomber un dictateur qu'un serviteur des marchés financiers hein...

le 12/03/2019 à 9:16
Signaler
Ah bon, c'était pas pour le carburant trop cher ? Et vous avez comme idée de placer qui à la place ? C'est pas juste un slogan, mais y a anguille sous roche, non ? Si on vous demande de démissionner vous le faites ("Yes, sir !" le petit doigt sur le...

le 12/03/2019 à 9:48
Signaler
@ C'est juste un constat tu en fait ce que tu veux, arrêtes de me fatiguer avec ta pensée binaire stp faisant que si ce n'est pas ci c'est que c'est forcément ça. Aliénant. Prend plus de recul pour aborder mes commentaires là tu exposes seul...

à écrit le 12/03/2019 à 4:26
Signaler
Le sait-il seulement lui-même ?

à écrit le 12/03/2019 à 1:27
Signaler
Situé entre le Maroc et la Tunisie, avec une situation géographique et maritime si privilégiée, si riche en pétrole et gaz, que les deux voisins n'ont pas, ce pays Corrompu jusqu'à l'os, de plus, mal ou pas entretenu du tout et si sale, NE REUSSIRA J...

le 12/03/2019 à 4:49
Signaler
A Anne-Sophie. Vous devriez songer a balayer devant votre porte. La corruption est omnipresente aussi en France. Par ailleurs, prejuger de ce que va etre le futur de l'Algerie ou apparement vous en ignorez tout, c'est aller un peu vite en mesure.

à écrit le 12/03/2019 à 1:26
Signaler
Situé entre le Maroc et la Tunisie, avec une situation géographique et maritime si privilégiée, si riche en pétrole et gaz, que les deux voisins n'ont pas, ce pays de plus, mal ou pas entretenu du tout et si sale, NE REUSSIRA JAMAIS JAMAIS.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.