Affaire ukrainienne : les démocrates ouvrent une enquête pour destituer Donald Trump

 |   |  759  mots
(Crédits : Reuters)
Trump a-t-il utilisé le président ukrainien pour salir Joe Biden? L'entretien téléphonique entre Trump et Zelenski a été révélé par un lanceur d'alerte appartenant à la communauté américaine du renseignement. Six commissions du Congrès enquêtent actuellement sur cette affaire et continueront de le faire, a précisé Nancy Pelosi. Après avoir hésité pendant des mois, les démocrates, majoritaires à la chambre basse du Congrès depuis janvier, se sont finalement résolus à engager un bras de fer avec la Maison-Blanche.

La Chambre américaine des représentants va ouvrir une enquête pour "impeachment" à l'encontre de Donald Trump, première étape d'une procédure de destitution contre le président des Etats-Unis qu'elle accuse d'avoir abusé de son pouvoir pour solliciter l'aide de l'Ukraine afin de salir le nom de son rival Joe Biden.

Longues hésitations des démocrates

Après avoir hésité pendant des mois, les démocrates, majoritaires à la chambre basse du Congrès depuis janvier, se sont finalement résolus à engager un bras de fer avec la Maison blanche qui devrait peser sur la campagne en vue de l'élection présidentielle de 2020.

La présidente de la Chambre, Nancy Pelosi, a annoncé le lancement de cette enquête pour "impeachment" (mise en accusation) à l'issue d'une réunion à huis clos avec les élus démocrates, estimant que le président Trump avait mis en danger la sécurité nationale des Etats-Unis et violé la Constitution.

"Le président doit rendre des comptes. Personne n'est au-dessus de la loi", a expliqué Nancy Pelosi.

C'est une "chasse aux sorcières pourrie" fustige Donald Trump

Donald Trump a répliqué rapidement sur Twitter en dénonçant "une chasse aux sorcières pourrie".

Le chef de file des républicains à la Chambre, Kevin McCarthy, a dénoncé mardi la décision unilatérale de Nancy Pelosi.

"(Nancy) Pelosi est présidente de cette Assemblée mais elle ne parle pas au nom de l'Amérique en ce qui concerne cette question (...) Elle ne peut pas décider unilatéralement que nous lançons une enquête pour 'impeachment'", a-t-il déclaré aux journalistes.

L'affaire ukrainienne, la goutte d'eau qui a fait déborder le vase

Beaucoup d'élus démocrates préconisent depuis longtemps l'ouverture d'une procédure de destitution contre Trump en raison de l'ingérence russe dans son élection, ou de ses conflits d'intérêt, mais ces efforts avaient jusque-là été bloqués par l'aile modérée du Parti.

C'est finalement l'affaire ukrainienne qui a convaincu cette dernière de se rallier à l'option politiquement risquée de l'"impeachment".

"S'il continue à bafouer la loi, Donald Trump ne donnera pas d'autre choix au Congrès que d'enclencher une procédure d'impeachment", a déclaré Joe Biden dans un bref communiqué avant l'annonce de Nancy Pelosi.

Déminage : Trump va rendre public l'entretien avec Zelinski

La Chambre va tenter de déterminer si Donald Trump a cherché à faire pression sur le président ukrainien Volodimir Zelenski, lors d'un entretien téléphonique le 25 juillet dernier, pour obtenir des informations susceptibles de nuire à Joe Biden, favori dans la course à l'investiture démocrate pour l'élection présidentielle de novembre 2020.

La plupart des candidats démocrates sont favorables à une enquête pour "impeachment", à l'instar des sénateurs Elizabeth Warren, Bernie Sanders, Kamala Harris ou encore Cory Booker.

Le président américain a annoncé mardi que la transcription "complète, totalement déclassifiée et non expurgée" de son entretien serait rendue publique mercredi, et qu'elle montrerait que cette conversation était "totalement appropriée".

Donald Trump a également confirmé qu'il avait suspendu près de 400 millions de dollars d'aide à l'Ukraine tout en démentant avoir eu recours à cette aide comme moyen de chantage.

Destitution ? L'hypothèse reste très improbable

D'après la presse américaine, le président a demandé à huit reprises au cours de sa conversation avec Zelenski l'ouverture d'une enquête des autorités ukrainiennes sur Joe Biden et son fils Hunter, qui fait des affaires en Ukraine. Il a par la suite annoncé au président ukrainien la suspension de l'aide, ses accusateurs voyant dans cette "contrepartie" une manière évidente sinon explicite d'exercer un chantage sur Kiev.

La procédure d'"impeachment" se déroule en plusieurs étapes. La Chambre des représentants enquête et, s'il y a lieu, rédige et vote à la majorité simple des motifs de mise en accusation ("impeachment") contre le président.

Si la Chambre vote l'impeachment, le Sénat organise un procès. La décision de culpabilité est prononcée par les sénateurs à la majorité des deux tiers, ce qui, au vu de la configuration actuelle du Sénat à majorité républicaine, est une hypothèse improbable.

L'entretien téléphonique entre Trump et Zelenski a été révélé par un lanceur d'alerte appartenant à la communauté américaine du renseignement.

Six commissions du Congrès enquêtent actuellement sur cette affaire et continueront de le faire, a précisé Nancy Pelosi.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/09/2019 à 22:40 :
Donc, quand les démocrates demandent une enquête sur les relations de TRUMP avec la Russie, c'est bien, et quand TRUMP suggère à l'Ukraine une enquête sur les affaires des démocrates de premier rang en Ukraine, c'est mal... Il suffit de le dire...
Réponse de le 26/09/2019 à 12:39 :
Les démocrates ont demandé à la justice US d'enquêter sur un possible trafic d"influence des russes sur la vie politique US. Ce qui a été fait par un procureur indépendant (et pas spécialement pro-démocrate).

Pour ce qui est du fils de Joe Biden, il y a déjà eu une enquête officielle en 2016, qui a conclu à l'absence d'irrégularité et de corruption. Trump fait semblant de l'oublier.

Demander à un état étranger d'enquêter officieusement en vue, non pas d'obtenir justice mais de pratiquer un chantage sur un concurrent relève du crime fédéral.

Donc c'est mal.
a écrit le 25/09/2019 à 18:37 :
In fine, tout cela fera pschiitt, et la question reste toujours la même: Y-a-t-il quelqu'un chez les Démocrates en capacité d'être Président. Entre Joe Biden, né en 42, qui ne sera bientôt plus éligible pour lire Tintin, et Nancy Pelosi, née en 40, -on évitera de faire le calcul pour être élégant, mais rajoutez 2- on a du mal à penser que la jeunesse américaine se sente représentée (Donald Trump étant le plus jeune des trois)... Je prévois un grand nettoyage (et des records d'abstention) lors de la prochaine élection.
Réponse de le 25/09/2019 à 18:56 :
plus jeune, plus jeune, le bébé boudeur est né en 46.
Je ne vois pas en quoi 4 ou 6 années feraient une différence énorme.

Mais , puisque vous faites du jeunisme, je vous signale Elizabeth Warren, née en 1949... et ça tombe bien, elle vient de passer en tête des primaires démocrates.
a écrit le 25/09/2019 à 17:45 :
Les faits semblent maintenant totalement avérés et ils sont effectivement très dégradants pour Trump lui même, pour la fonction présidentielle et l'image du pays.

Ca me rappelle beaucoup Fillon contactant l'Elysée pour tenter de faire activer les enquêtes sur Sarko... Finalement la morale a prévalut et en fait d'enquêtes c'est lui qui a morflé le premier.

Maintenant, Trump accumule ce genre de comportements "inadéquat" depuis son élection et cela ne semble pas gêner son électorat ni la majorité des élus républicains.

Est que que ces faits sont susceptibles de faire basculer suffisamment de députés républicains vers l'impeachement ? Tous, loin de là, ne sont pas des admirateurs de Trump. C'est impossible à prévoir.
a écrit le 25/09/2019 à 15:28 :
Les démocrates n’ont toujours pas accepté leur défaite et essayent par tous les moyens d’éliminer Trump. C’est leur seul programme et ils y passent tout leur temps.

Pendant ce temps Trump est entrain de démonter qu’il est le meilleur Président depuis Reagan. Il n’a pas commencé une seule guerre au contraire de ses quatre prédécesseurs, dont nous payons tous les pots cassé aujourd’hui.
Réponse de le 25/09/2019 à 19:40 :
"de démonter"
Lapsus révélateur.
a écrit le 25/09/2019 à 12:34 :
Une très bonnes idées la destitution de trump ?
a écrit le 25/09/2019 à 11:53 :
L'Impeachment n'est pas une "Mise-en-Accusation", mais une "Destitution"- Les dernières en date étaient contre Clinton et Nixon.
a écrit le 25/09/2019 à 11:48 :
En fait c'est toujours une "guerre" entre le patriotisme et le mondialisme c'est a dire entre ceux qui travaillent et ceux qui exploitent le travail des autres!
a écrit le 25/09/2019 à 10:59 :
Ce qui compte, ce n'est pas "l'impeachment", c'est de le mettre sous pression, créer le doute chez les électeurs américains , démontrer que c'est un mauvais Président, et si possible le "pire" Président républicain,que n'ont jamais eu les US.
Réponse de le 25/09/2019 à 13:21 :
Autrement les démocrates peuvent proposer un programme pour les élections
a écrit le 25/09/2019 à 10:51 :
MDR on va encore bien se marrer avec ces démocrates qui sont tellement nulle ! 4 années à ne faire que des déclarations bidons, des demandes bidons, des attaques bidons ... pendant ce temps ils n'ont pas le moindre programme, pas la moindre réponse à quoi que soit ... la seule chose qu'ils ont à faire en permanence c'est de bavé sur Trump, voilà c'est l'unique programme ! Les Biden vont prendre cher avec le fiston en pleine magouille !
a écrit le 25/09/2019 à 9:37 :
Et évidement la presse francais vous dit que: "l'ouverture d'une enquête des autorités ukrainiennes sur Joe Biden et son fils Hunter, qui fait des affaires en Ukraine"
mais elle ne vous dis pas si oui ou non l'enquéte a trouvé quelque chose.
Cela fait des mois que le web alternatif grouille de rumeurs sur la corruption du fils Biden, raison de plus pour lancer une enquéte en impeachement contre Trump.
La meilleure défense reste l'attaque.
Réponse de le 25/09/2019 à 10:48 :
Bjr Rémi, relisez l'article : selon la presse US, Trump dde avec insistance au Président Ukrainien d'ouvrir une enquête sur le fils de Biden, sûrement pour déceler une affaire de corruption qui le rendrait intouchable pour la prochaine investiture.
Il a fait supprimer l'aide à l'Ukraine probablementpour faire pression, beau cadeau à Poutine par ailleurs...
a écrit le 25/09/2019 à 9:30 :
Vous ne devriez vraiment pas perdre du temps pour ce qui n'est que Spectacle...

Demandez vous avant d'aborder un sujet si celui-ci à un réel intérêt, à des conséquences vraiment importantes svp, là vous voyez bien quand même que le but est de rassurer tous les nombreux et puissants enemis de TRump dont la gestion secoue les oligarches mondiales.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :