ING table sur une perte de 500 millions d'euros au troisième trimestre

 |   |  191  mots
ING va examiner les aides proposées par l'Etat néerlandais.
Le groupe bancaire néerlandais prévoit une perte nette de 500 millions d'euros au troisième trimestre provoquée par les difficultés que traversent les marchés financiers et des dépréciations d'actifs.

ING a annoncé ce vendredi qu'il s'attendait à perdre 500 millions d'euros au troisième trimestre en raison des difficultés que traversent les marchés financiers et des dépréciations d'actifs. "Les développements actuels sur les marchés financiers sont sans précédent. Le modèle financier d'ING est solide, ainsi que nos performances commerciales, mais cela ne signifie pas que nous sommes imperméables à l'environnement extérieur", a déclaré le PDG Michel Tilmant.

Le groupe bancaire néerlandais a enregistré une dépréciation de 1,6 milliard d'euros de son portefeuille d'actions et obligations, et de 1,5 milliard d'euros sur des investissements dans des produits financiers dérivés, tels que les "subprimes" à l'origine de la crise financière aux Etats-Unis, et qui ont provoqué la déroute de nombreuses institutions financières.

Se voulant rassurante, la direction du groupe indique que sa position financière est conforme à ses objectifs, et que les dettes d'ING équivalent 15% de ses avoirs. La banque va par ailleurs examiner les "mérites" des aides proposées par l'Etat "lorsque les conditions seront connues", laissant la porte ouverte à un appel à l'aide à l'Etat néerlandais.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
C'est incroyable. Je suis client d'ING France, qui m'a affirmé qu'ING n'avait pas investi dans les subprimes, ce qui est en contration totale avec votre article !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :