Prudential dévoile les conditions du rachat d'AIA

 |   |  336  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Avec douze jours de retard sur le calendrier initial, le groupe britannique d'assurance Prudential fournit, ce lundi, les détails pour le financement de son offre sur AIA la filiale asiatique du groupe AIG.

Prudential a annoncé, ce lundi, avec douze jours de retard sur le calendrier initial, les détails du financement de l'acquisition de la filiale asiatique d'AIG, AIA. Le groupe d'assurance britannique précise notamment les modalités de l'augmentation de capital de 14,5 milliards de livres (17 milliards d'euros) nécessaire pour réaliser cette acquisition.

Le principal assureur au Royaume-Uni - qui deviendra le plus grand assureur étranger en Asie, si l'achat de l'American International Assurance (AIA) réussi -  offre à ses actionnaires 11 actions nouvelles pour deux actions détenues. Le groupe a revu à la baisse de 39% le prix de la vente des actions nouvelles à 104 pence. Avec ce nouveau prix, le charismatique Tidjane Thiam, patron du groupe espère attirer les investisseurs. Au total, Prudential va donc consacrer 35,5 milliards de dollars à cette acquisition. Si les actionnaires suivent, il s'agira du plus gros rachat jamais annoncé dans le secteur de l'assurance.

Prudential aurait dû fournir ces détails le 5 mai dernier, mais les demandes de l'autorité de régulation financière britannique, la FSA (Financial Services Authority) de garantie l'ont obligé à retarder cette annonce. Le groupe britannique précise notamment comment il entend financer les 35,5 milliards de dollars afin de procéder au plus gros rachat dans ce secteur jamais enregistré jusqu'à présent. En raison de ce retard, l'introduction sur les Bourses de Hong Kong et Singapour initialement annoncée le 11 mai pour la filiale d' AIG, AIA est désormais suspendue.

Par ailleurs, le groupe a également donné des objectifs de synergies commerciales. Il anticipe un bénéfice de ses nouvelles ventes de 800 millions de dollars (950 millions d'euros) avant impôt et des synergies de coûts avant impôts de 370 millions de dollars au cours de 2013 et des transferts de fonds d'au moins 1 milliard de dollars par an pour le groupe par AIA en 2011.

Cependant, il faudra que Prudential convainque 75% de ses actionnaires pour que l'augmentation de capital puisse être approuvée. Un vote est prévu le 27 mai mais il pourrait être reporté.

 

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 17/05/2010 à 17:09 :
UN achat aussi énorme, est ce bien prudent ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :