Le Trésor américain perd 4,12 milliards de dollars dans la faillite de la banque PCNB

 |  | 217 mots
Lecture 1 min.
Le Trésor américain a vu les 4,12 milliards de dollars investis pour sauver la banque américaine Pacific Coast National Bank engloutis dans le dépôt de bilan de cette dernière. La Maison blanche a indiqué que le montant des investissements restants dans le cadre de plan de recapitalisation des institutions financières était de 73 milliards de dollars.

La faillite d'une petite banque californienne, la Pacific Coast National Bank (PCNB), a engendré une perte de 4,12 milliards de dollars pour le Trésor américain, qui avait investi cette somme dans l'établissement pour le sauver de la banqueroute au moment de la crise.

La PCNB avait été fermée par l'autorité de régulation en novembre, et ses dépôts repris par une banque du même Etat. En janvier 2009, le Trésor avait acquis 4,12 milliards de dollars d'actions préférentielles de sa maison mère, Pacific Coast National Bancorp. L'investissement était lourd compte tenu de la taille de cette banque, née en 2003, qui ne possédait que deux succursales et dont le montant des actifs n'était que de 130,9 millions de dollars au 31 août 2009, soit trente fois moins que le montant investi par l'Etat.

Par ailleurs, le Trésor a indiqué que le montant des investissements restants dans le cadre de plan de recapitalisation des institutions financières (Tarp) du pays était de 73 milliards de dollars. Une seule autre institution financière parmi les plus de 600 ainsi aidées a déposé le bilan, aboutissant à une perte pour le Trésor : il s'agit du groupe de services financiers CIT, qui a entraîné une perte limitée à 2,33 milliards de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :