Le Qatar se désengage massivement de Barclays, le titre souffre

 |   |  187  mots
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le fonds souverain du Qatar a décidé de vendre 380 millions d'actions de la banque britannique pour un montant de 1,42 milliard d'euros. Les marchés londoniens accusent le coup.

Le Qatar se désengage de Barclays. Le fonds souverain de l'émirat vient d'annoncer son intention de vendre 380 millions d'actions, ce qui représente au prix du marché un montant global de 1,3 milliard de livres sterling (1,42 milliard d'euros).

Qatar Holding, qui restera néanmoins le plus important actionnaire de Barclays, va exercer des warrants sur le même nombre de titres, ce qui permettra à Barclays de retirer 750 millions de livres de l'opération (821 millions d'euros) confiée à Credit Suisse.

Qatar Holding avait pris une forte part dans Barclays lorsque celle-ci, au milieu de la crise, avait fait appel à des investisseurs du Moyen-Orient et d'Asie pour éviter les aides gouvernementales. Mais Ahmad Al-Sayed, directeur général du fonds, a annoncé que Qatar Holding "n'avait aucune intention de rester un actionnaire stratégique de long terme de Barclays".

De son côté, John Varley, directeur général de la banque, s'est déclaré réjoui de cette décision du fonds qatari car "l'effet sera d'agrandir notre base d'actionnaires".

En Bourse, les marchés sanctionnent largementcette annonce. Le titre Barclays recule de 4,8% à 363 pence à la clôture.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :