Barclays va vendre sa participation dans BlackRock

 |   |  186  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La banque britannique a annoncé mardi le prix de vente de sa participation de 19,6% dans le gestionnaire d'actifs américain BlackRock, qui s'élève finalement à 5,2 milliards de dollars.

Barclays a dévoilé mardi le prix de vente de sa participation de 19,6% dans le gestionnaire d'actifs américain BlackRock. La banque britannique "va vendre 26.211.335 actions de BlackRock au prix de 160,00 dollars pièce" soit 4,2 milliards de dollars, explique Barclays dans un communiqué.

Le total de la vente se porte à 5,2 milliards de dollars

Il convient d'ajouter à ce montant 6,38 millions de titres rachetés par BlackRock pour 156,80 dollars, soit un total d'un milliard de dollars. Le total de la vente se porte donc à 5,2 milliards de dollars, nettement moins que les estimations initiales de l'opération qui s'appuyaient sur le cours de clôture de BlackRock de vendredi, à 171,91 dollars, ce qui aurait valorisé la transaction à 6,1 milliards de dollars.

Pour les actionnaires et les régulateurs

La décision intervient alors que la banque britannique a promis à ses actionnaires de redéployer certains actifs pour améliorer sa rentabilité et les dividendes versés. La banque cherche en outre à augmenter ses fonds propres pour répondre à la nouvelle régulation internationale du secteur dite de "Bâle III", qui doit être mise en place à partir de l'année prochaine.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/05/2012 à 13:11 :
Les anglais ont décidé de faire du neuf avec du vieux. Barclays voit une meilleure opportunité dans le sauvetage par petits bouts des acteurs qui se sont fourvoyés sur le marché financier Londonien, le voyant à tort comme un îlot sécuritaire. RBS et autres sont dans un triste état et il devient évident qu'ils ne pourront pas subsister. Les chinois de HSBC se sont certainement décommandés et Santander n'en peut plus d'actifs pourris qui plombent ses comptes. Barclays devient la seule bouée bancaire de sauvetage à ce niveau de jeu.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :