Warren Buffett devient premier actionnaire de Bank of America

 |   |  277  mots
Alors que l'établissement, secoué par les doutes sur sa solidité financière, avait perdu la moitié de sa valeur en Bourse en 2011, Warren Buffet était apparu comme un chevalier blanc en y misant près de 5 milliards de dollars.
Alors que l'établissement, secoué par les doutes sur sa solidité financière, avait perdu la moitié de sa valeur en Bourse en 2011, Warren Buffet était apparu comme un chevalier blanc en y misant près de 5 milliards de dollars. (Crédits : Reuters)
Annoncée fin juin, la conversion en actions des 700 millions de titres préférentiels acquis par la holding du milliardaire il y a six ans, quand l'établissement financier était empêtré dans la crise des subprimes, est devenue effective mardi.

Déjà premier actionnaire de Wells Fargo, troisième banque américaine en matière d'actifs, Warren Buffett est devenu officiellement mardi la personne détenant le plus d'actions Bank of America, encaissant au passage une plus-value de près de 12 milliards de dollars sur un investissement effectué en 2011.

| Lire aussi : Crise des "subprimes" : le coup de poker à plusieurs milliards de dollars de Warren Buffett

Le milliardaire avait annoncé fin juin son intention de convertir en actions les 700 millions de titres préférentiels acquis par sa holding Berkshire Hattaway au prix de 7,14 dollars l'unité il y a six ans, quand l'établissement financier était empêtré dans la crise des crédits immobiliers à risques "subprime". Il a exercé ses droits mardi, a indiqué Bank of America dans un communiqué.

Un investissement triplé

"Nous avions accueilli Berkshire Hathaway en 2011 comme actionnaire et nous apprécions de pouvoir compter sur son soutien en tant qu'actionnaire le plus important", a commenté le directeur général de la banque Brian Moynihan, cité dans le document.

Alors que l'établissement, secoué par les doutes sur sa solidité financière, avait perdu la moitié de sa valeur en Bourse en 2011, Warren Buffet était apparu comme un chevalier blanc en y misant près de 5 milliards de dollars.

Avec 700 millions de titres, et selon les relevés effectués au 30 juin, le milliardaire devient le premier actionnaire de l'établissement financier devant les sociétés d'investissement Blackrock et Vanguard, qui possédaient à la fin du deuxième trimestre respectivement 668 millions et 661 millions de titres.

L'action Bank of America ayant clôturé mardi à 23,58 dollars, son investissement vaut désormais 16,51 milliards de dollars.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/08/2017 à 12:19 :
Finalement les choix de Warren Buffet, d’autres auraient pu les faire. D’autres banques et même des États auraient pu tirer profit de la situation. Mais malheureusement, il semblerait que les Etats soient tout juste bons à éponger les dettes et sont surtout là pour compenser les erreurs des financiers plus que pour les éviter ? Il est vrai que la complexité des systemes financiers semble échapper à tous, responsables y compris.

La gestion de cette crise des subprimes fut catastrophique et par moments complètement improvisée. Alors que la crise était même prévisible, aussi bien au niveau macroéconomique, que de l’intérieur des secteurs impliqués. Malgré les bonnes notes attribuées aux créances douteuses, il y eut des signaux d’alerte lancés par quelques rares économistes et quelques gens censés, qui ont surtout été écoutés et médiatisés APRES le désastre. Avant ils étaient méprisés, ou pire traités comme des oiseaux de mauvaise augure. De toute façon leurs voix étaient couvertes par le rythme endiablé de la dérégulation totale et par le refrain entrainant des profits exorbitants.

Peut être faudrait il nommer des gens experts à la tête des ministères des finances, plutôt que des béni-oui-oui ?

Si au moins cela avait servi de leçon.
Réponse de le 05/06/2018 à 2:17 :
Certe, je suis d'avis pour placer des experts financiers au departement en charge ,à fin d'eviter la reedition de la crise.
Réponse de le 05/06/2018 à 2:22 :
Certe, je suis d'avis pour placer des experts financiers au departement en charge ,à fin d'eviter la reedition de la crise.
a écrit le 30/08/2017 à 10:53 :
"Oui il y a bien une lutte des classes mais c'est ma classe, celle des riches, qui la fait et nous gagnons." W. Buffet

"Triomphe de l’oligarchie" https://www.monde-diplomatique.fr/2010/06/A/19241

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :