Possible OPA hostile sur Zodiac : l'AMF somme Safran de clarifier ses intentions

Le président de Safran a déclaré, ce mercredi, qu'il pourrait lancer une offre hostile sur Zodiac Aerospace. L'Autorité des marchés financiers exige une clarification avant vendredi.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2010. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

A l'occasion du salon aérien de Zhuhai en Chine, le groupe français Safran, toujours convaincu de l'intérêt industriel d'un rapprochement avec Zodiac s'est dit prêt à lancer une OPA hostile sur l'équipementier. Du coup, l'AMF, l'autorité des marchés financiers, exige des explications. Safran doit clarifier ses intentions avant ce vendredi 19 novembre à l'ouverture de la Bourse de Paris (9 heures).

Si, en Bourse, l'annonce profite à Zodiac, Safran en subit les conséquences. Le premier s'est apprécié de 2,21 % tandis que le second a reculé de 1,35 %. Si l'action Zodiac ne s'apprécie pas plus que cela c'est bien que le titre a déjà bien profité des déclarations d'intérêt répétées de Safran. Depuis janvier, le titre Zodiac s'est déjà envolé de 81 %.

Après une tentative de rapprochement amicale cet été, Safran n'exclut donc pas de lancer une offre hostile. "Ce n'est pas notre style mais effectivement, théoriquement, cela fait partie des options possibles, mais il faut réfléchir", a déclaré ce mercredi le président du directoire de Safran, Jean-Paul Herteman.  Précisant qu'il s'agissait d'une "possibilité" théorique qui nécessitait davantage de réflexion, Jean-Paul Hertman a tout de même indiqué que la question devrait être tranchée "dans peu de temps".

Depuis qu'il a cédé sa branche nautique, Zodiac, dont la valeur de marché est estimée à près de 3 milliards d'euros, est principalement connu pour ses sièges de cabine et ses équipements intérieurs d'avions. Plusieurs analystes s'interrogent donc sur l'existence de véritables synergies entre Zodiac et Safran. L'activité aéronautique de ce dernier tourne, en effet, essentiellement autour de la construction de moteurs d'avion. Jean-Paul Herteman explique lui qu'un rapprochement améliorerait la position de Safran dans un marché, celui de la sous-traitance aéronautique, marqué par une forte fragmentation des fournisseurs.

 

En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.