Réductions des dépenses militaires : BAE Systems supprime 1.400 postes

 |   |  165  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
La réduction de 8% du budget de la défense britannique entraîne l'abandon de plusieurs contrats. Notamment ceux des avions de combat Harrier et des avions de surveillance Nimrod.

Annoncé en octobre pour réduire les déficits publics, le programme d'austérité du gouvernement britannique pèse sur BAE Systems, numéro un mondial de l'armement. Le groupe britannique a indiqué qu'il allait supprimer 1.397 postes au Royaume-Uni, en raison, pour la quasi-totalité des postes (1.307), de la réduction des budgets du ministère de la Défense britannique. Les 90 autres postes sont liés à des contrats en Arabie saoudite.

Le budget de la Défense outre-Manche a été réduit d'environ 8% sur quatre ans. Toute une série de programmes ont été annulés. BAE va pâtir l'abandon par l'armée des avions de combat Harrier et des avions de surveillance Nimrod.

En conséquence, " BAE Systems a entamé des consultations concernant des pertes potentielles d'emplois dans six de ses sites britanniques et deux bases de la Royal Air Force", indique le groupe dans un communiqué. Le site de Warton (nord-ouest de l'Angleterre) est le plus touché avec la suppression de 668 emplois.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :