Abus de position dominante : la Chine inflige une amende à Tetra Pak

La Chine a infligé une amende de 668 millions de yuans (92 millions d'euros) à Tetra Pak, à la suite d'une enquête anti-monopole visant le géant suédois des emballages pour liquides alimentaires.

1 mn

L'entreprise a profité de sa "position dominante sur le marché" pour obliger ses fournisseurs à utiliser ses services et entraver leur collaboration avec des rivaux, a indiqué mercredi l'Administration étatique chinoise pour l'industrie et le commerce (SAIC) dans un communiqué.

Tetra Pak a assuré sur son site internet avoir toujours travaillé "conformément à la réglementation". L'entreprise a jugé la décision chinoise "regrettable" mais indiqué qu'elle ne ferait pas appel.

Déjà en 1991, la société suédoise s'était vu infliger une amende de 75 millions d'euros par Bruxelles pour un abus de position dominante en Europe.

L'enjeu pour le marché chinois du lait

Tetra Pak est présent en Chine depuis 1972 et compte notamment parmi ses clients les grands producteurs chinois de lait et de boissons comme Mengniu Dairy, au tour de table duquel Danone est récemment rentré, ou encore Yili Industrial et Uni-president China Holdings. Elle possède un centre de recherche à Shanghai et des usines dans plusieurs villes.

La marque suédoise fabrique notamment des emballages pour le lait. Les autorités chinoises avaient annoncé une enquête à son encontre en 2013, dans le cadre d'une vaste investigation contre les entreprises liées au secteur laitier, particulièrement celles produisant du lait en poudre pour bébé.

La Commission nationale du développement et de la réforme (NDRC), l'organisme chinois chargé de superviser la politique économique, avait visé la même année les prix jugés élevés de plusieurs fabricants étrangers de lait infantile. Wyeth Nutrition, filiale du géant agroalimentaire suisse Nestlé, le français Danone, les américains Mead Johnson et Abbott et le néerlandais Friesland étaient dans le collimateur de la NDRC.

(Avec l'AFP et Reuters)

1 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 17/11/2016 à 9:45
Signaler
Fausse enquête afin d'infliger des amendes aux seules entreprises étrangères. La Chine a bien appris des usa qui sont les spécialistes dans ce domaine

le 05/12/2016 à 11:30
Signaler
Surtout s'il s'agit des entreprises europeennes qui ne peuvent pas se defendre et ne sont pas soutenues par l'Europe.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.