Didier Suberbielle quitte Nutrition & Santé après douze années à sa tête

 |   |  498  mots
Didier Suberbielle.
Didier Suberbielle. (Crédits : Remi Benoit)
Ce natif de Toulouse, ancien de HEC, passé par les univers du luxe, de la mode et de la beauté mais aussi par celui de l'édition, dirigeait jusqu'à ce soir l'entreprise leader de l’alimentation diététique et bio en Europe.

Après douze années passées au sein de l'entreprise Nutrition & Santé, le président du directoire, Didier Suberbielle (actionnaire minoritaire et à titre personnel d'Hima News, groupe qui édite La Tribune Toulouse), a annoncé ce soir sa décision de quitter la société, selon un communiqué de l'entreprise.

L'actuel président du conseil de surveillance et membre du conseil depuis 2009, Taro Mikuriya, a été nommé président du directoire pour prendre la suite de Didier Suberbielle, à effet immédiat, précise le communiqué.

Le site LSA rappelle que, Dider Suberbielle, après avoir passé 17 années de sa carrière dans l'univers de la beauté puis celui du luxe (LVMH), s'est lancé en 2002 dans le monde de l'édition en prenant la tête de la filiale française des publications Condé Nast, qu'il parvient rapidement à redresser. Il est aussi à l'origine du succès de l'édition hexagonale du magazine féminin Glamour, un des plus grands succès de la presse féminine de ces 20 dernières années.

Le virage du végétal et du sans-gluten

Dans le communiqué de Nutrition & Santé, diffusé ce vendredi soir, Taro Mikuriya fait l'éloge de son prédécesseur en ces termes :

"Didier a été un leader passionné et engagé pendant ses 12 années au sein de N&S. Sa contribution a été majeure, pour consolider la position de N&S en tant que leader européen de l'alimentation diététique et bio." Pendant le mandat de Didier, nos marques ont renforcé leur pénétration et leur image, et notre portefeuille s'est résolument engagé dans les catégories du sans-gluten, et du végétal. Cela s'est traduit en particulier par les récentes acquisitions de Natursoy, Valpiform, Bicentury, et BC Bio. Didier a aussi étendu l'empreinte de la société en Amérique du Sud, avec l'acquisition de Jasmine, leader de l'alimentation santé au Brésil. A l'arrivée de Didier, N&S avait seulement 3 sites de production. Aujourd'hui, N&S a 13 sites en Europe et au Brésil. Didier a conduit N&S à renforcer ses capacités de production, au niveau qualitatif et quantitatif."

"Réinsuffler une énergie nouvelle"

Dans une lettre d'au revoir et de remerciements adressée au personnel de l'entreprise qui a participé à la croissance de l'entreprise (laquelle a doublé de taille en douze ans), Didier Suberbielle, explique également les raisons de son départ  :

"Il y a plus de douze ans que je dirige cette société. Nous sommes passés par des périodes de croissance, et des périodes de consolidation. Nous avons connu de très belles années, mais depuis un an, il est clair que nous sommes arrivés au bout d'un cycle, et que la société a besoin de changements. Et pour incarner ces changements, je suis convaincu qu'il faut un changement de leader, pour les porter et réinsuffler une énergie nouvelle."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/07/2018 à 8:49 :
Quel contraste avec les départs aux parachutages "dorés" de dirigeants ayant plombé leur entreprise réclamant des indemnités de non concurrence en partant à la retraite...
Gerblé. est une belle success story depuis 1972 dans une petite ville de la Haute Garonne, Revel. 400 emplois pour une ville de moins de 10 000 habitants

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :