Altran s'effondre en Bourse, l'augmentation de capital pour racheter Aricent passe mal

 |   |  574  mots
(Crédits : Altran)
La SSII française fondée en 1982 comptera, après cette grosse acquisition américaine, quelque 44.000 salariés et affichera un chiffre d'affaires de près de 3 milliards d'euros. Elle consolide sa position de leader dans les secteurs de l'aéronautique, l'automobile, les semi-conducteurs ou encore les télécommunications. L'opération, qui a le soutien de ses actionnaires dont Apax Partners, a pourtant fait chuter le cours de Bourse le plongeon s'accentuant au cours de la journée pour dépasser les 5% à 14 h. L'augmentation de capital passe mal...

[ Article publié le 30.11.2017 à 10h41 et mis à jour avec cours de Bourse de 14h ]

Altran Technologies a annoncé jeudi le rachat de la société californienne Aricent pour un montant de 1,7 milliard d'euros en numéraire, le groupe français renforçant ainsi sa place de numéro un mondial des services d'ingénierie et de R&D.

Cette acquisition auprès d'un groupe d'investisseurs mené par le fonds KKR fait l'objet d'un accord définitif et devrait être finalisée au premier trimestre 2018, a précisé Altran dans un communiqué.

Sur la base des 12 derniers mois au 30 juin 2017, la valeur d'acquisition correspond à 10,6 fois l'Ebitda avant synergies, et 8,0 fois en incluant le plein effet des synergies attendues.

Soutien des actionnaires à l'augmentation de capital

Altran a indiqué avoir obtenu l'ensemble des financements nécessaires, ajoutant que ceux-ci devraient être refinancés en partie par une augmentation de capital de 750 millions d'euros, sous réserve de l'approbation de ses actionnaires et des conditions de marché.

Ses actionnaires de référence, Apax Partners et les deux fondateurs, qui détiennent respectivement 8,4% et 2,8% du capital et ensemble 16,6% des droits de vote, ont confirmé leur "entier soutien à l'opération", s'engageant à voter en faveur de l'augmentation de capital et à y participer au prorata de leur participation.

Le rachat d'Aricent devrait avoir un effet relutif sur le bénéfice net par action d'Altran dès la première année, cette relution passant à deux chiffres en prenant en compte l'effet plein des synergies attendues. Il permettra en outre au groupe français d'atteindre ses objectifs pour 2020 dès 2018.

Position de leader mondial encore consolidée

Le nouvel ensemble formé entre Altran et la société américaine affichera un chiffre d'affaires de 2,9 milliards d'euros - contre 2,1 milliard pour Altran seul en 2016 -, une marge d'Ebitda de 14,9%, et génère des flux de trésorerie opérationnels de 10% du chiffre d'affaires.

Il emploiera 44.000 salariés dans une trentaine de pays et occupera des places de n°1 mondial, n°1 en Europe et n°1 aux États-Unis, ainsi qu'une position de leader dans les secteurs de l'aéronautique, l'automobile, les semi-conducteurs ou encore les télécommunications.

L'acquisition devrait générer un chiffre d'affaires supplémentaire de 150 millions d'euros se traduisant par un impact récurrent sur l'Ebitda de 25 millions et par des économies de 25 millions également.

Ces synergies devraient être réalisées progressivement sur trois ans et les coûts de mise en œuvre associés représenteront l'équivalent d'un an de synergies de coûts, répartis sur 2018 et 2019.

L'action Altran chahutée en Bourse

Basée à Santa Clara, Aricent est spécialisée dans les services de design et d'ingénierie dans le domaine du digital. Ses clients sont principalement des entreprises du secteur des télécommunications, des semi-conducteurs et de l'édition de logiciels.

Le titre Altran a ouvert en hausse de 0,07% à 15,26 euros, en ligne avec l'indice SBF 120 (+0,09%),  mais le titre ne cessait ensuite de chuter pour atteindre, vers 10h30, 4,23% de baisse à 14,63 euros par action.

A 14 h, le plongeon atteignait 5,11%, à 14,46 euros.

Ce matin, dès 9h26, il chutait de 2,9% indiquait BFM.

 (Avec Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/11/2017 à 11:32 :
altran est une SSII, autrement dit un vendeur de viande (vendre des inges a la journee). Apprement Aricent fait un autre metier. Ca ne peut que mal se passer
Réponse de le 02/12/2017 à 18:03 :
CD, il faudrait mettre à jour vos données et connaissances sur Altran: sous l'ère actuelle du PDG Cerrutti et le plan IGNITION 2020, Altran veut se spécialiser dans la R&D externalisée et tous les achats de sociétés depuis 2 ans vont dans ce sens... (marché plus porteur à 220Mds$) La vente d'Ingés à la journée va devenir de moins en moins son métier de base!!
L'achat d'Aricent va encore dans ce sens...
J'espère vous avoir un peu éclairé sur le sujet mais on trouve toutes les infos sur net!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :