La prime à la casse sauve l'année du secteur automobile français

La prime à la casse a représenté un quart des nouvelles immatriculations de voitures neuves en 2009, faisant de cette année la "meilleure" depuis 1990 pour le marché automobile hexagonal, a annoncé ce mardi le ministre chargé de la Relance, Patrick Devedjian.
(Crédits : © 2009 Thomson Reuters)

Le nombre de bénéficiaires de la prime à la casse instaurée par le gouvernement dans le secteur automobile s'est élevé à près de 600.000 en 2009, a annoncé ce mardi le ministre chargé de la Relance, Patrick Devedjian, dans un communiqué.

Ce chiffre représente près d'un quart des nouvelles immatriculations de voitures neuves l'an dernier, qui ont atteint 2,268 millions (cliquez ici pour découvrir notre infographie animée sur le marché automobile français depuis 20 ans). Le nombre des immatriculations a bondi de 10,7% sur un an, faisant de 2009 "la meilleure année depuis 1990" pour le marché automobile hexagonal, cela grâce à la prime, s'est félicité le ministre.

Par ailleurs, selon ce dernier, la prime a permis de sauvergarder entre 24.000 et 33.000 emplois dans la filière automobile, en France.

Instaurée en 2009, la prime à la casse a particulièrement bénéficié aux petits modèles peu gourmands en carburant. Ce qui permet aux constructeurs français de totaliser près de 60% des primes, selon le communiqué. Les marques qui ont le plus bénéficié de la prime sont Citroën ( groupe PSA), au premier rang, puis Renault et Peugeot (également groupe PSA). Dacia, la filiale roumaine low cost de  Renault, occupe la quatrième place.

Dispositif moins avantageux depuis le 1er janvier

Mais la prime à la casse est tombée de 1.000 euros en 2009 à 700 euros début 2010, puis devrait descendre à 500 euros au 1er juillet. Pour faire face à cette réduction et en atténuer les effets, les constructeurs automobiles ont prévu des ristournes. Renault a par exemple annoncé qu'il allait rajouter 300 euros de compensation en France jusqu'à la fin février. Citroën propose, lui, 700 euros pour les voitures de plus de 10 ans, et 1.500 euros pour celles âgées de 8 à 10 ans.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 2
à écrit le 26/01/2010 à 14:30
Signaler
lavigie : et bientot des bons cadeaux pour les jeunes pour acheter de la musique sur internet, dixit notre ministre de la culture ... Et hop les maisons de disque sont mises sous perfusion aussi !

à écrit le 26/01/2010 à 10:57
Signaler
Merci pour ces bon cadeaux..l'automobile est sous perfusion...l'immobiiier est sous perfusion...les idéologies libérales sont au placard lorsque cela arrange certains lobby...je n'ai ni acheter de voiture, ni de maison. Je paie pour mes voisins.Cela ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.