Essai auto : Audi A6, une certaine idée de la perfection

C'est sans doute la meilleure grande routière du moment. Belle, remarquablement finie, brillante, extrêmement agréable à piloter, elle est même d'une sobriété exemplaire.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

Vraiment, on a beau dire : les belles allemandes sont... magnifiques ! L'Audi A6 est ainsi une pure merveille d'élégance chic, d'équilibre des volumes, d'agressivité contenue. Tradition, classe et modernité à la fois. Une sorte de beauté universelle "transculturelle", comme chez BMW et Mercedes. Pas étonnant que ces voitures intemporelles plaisent dans le monde entier ! On a l'impression que la carrosserie a été dessinée d'un seul jet, tant les lignes paraissent simples, naturelles, dépourvues de fioritures. Rien à voir avec les boursouflures laborieuses, clinquantes, surajoutées, d'une Opel, d'une Hyundai ou... d'une Citroën DS !

Finition somptueuse

A l'intérieur, c'est pareil ! Un cocktail de classicisme cossu et rassurant, ainsi que d'innovations. Tout est net, clair, précis, sans fausse note ni chichis bizarroïdes. Avec une formidable rigueur de conception et de fabrication. Les matériaux employés sont de très grande qualité. Les placages d'aluminium sur la planche de bord, la console et les contre-portes (équipant notre modèle d'essai), étaient d'un raffinement ! Avis aux constructeurs qui essayent de l'imiter grossièrement avec du "plastoc" grisâtre : inventez autre chose, SVP, parce que, comme le bois, l'aluminium est inimitable avec du faux ! Même aspect flatteur pour le cuir cognac de nos sièges.

Habitabilité intéressante mais pas exceptionnelle

Habitabilité et capacité du coffre n'appellent pas de critique, mais la place à l'arrière n'a rien de fantastique vu la longueur du véhicule. Quant à la banquette arrière, elle apparaît trop inclinée et bien basse. Tous les passagers n'apprécieront pas. La colonne de direction, un peu basse aussi comme sur les Mercedes, pourra gêner également certains conducteurs qui aiment conduire haut perchés. Les nombreuses possibilités de réglages du siège génèrent néanmoins une position de conduite quasi-idéale.

Réglages complexes

Quant à l'ergonomie, elle est parfois discutable. Ainsi le système central entre les sièges pour régler radio, navigation et tout le reste... apparaît complexe. Même pour actionner une simple radio, on quitte la route des yeux... Pas terrible. Les menus, sous-menus... sont lassants. Les non passionnés d'informatique seront vite irrités. Enfin, les multiples sécurités exaspèrent. Impossible ainsi de desserrer le frein à main électrique si... l'on n'appuie pas sur la pédale de freins. A force de prendre le conducteur pour un imbécile potentiel, la voiture l'empêche de faire ce qu'il veut. Quant à l'écran central escamotable, il est superbe. Mais, si on l'éteint, il prend un certain temps à se redéployer. Fâcheux lors d'une marche arrière, puisque la caméra de recul, qui s'affiche dessus, prend un sacré retard...

Enfin, des contradictions sont bizarres. Notre véhicule disposait du démarrage sans clé... Pourquoi pas ? Mais, en revanche, il fallait appuyer sur cette clé pour entrer ou sortir ! Tiens, puisqu'on en est à la grogne, ajoutons le lecteur des panneaux de limitation de vitesses qui, comme chez les concurrentes, n'est pas toujours fiable ! Des fois, il se mélange les pinceaux et donne des indications bizarres. Bref, toute cette profusion de gadgets plus ou moins fonctionnels ravira sans doute les amateurs des dernières pseudo-trouvailles ludiques, mais emm... les autres. Un peu de simplicité ne ferait pas de mal.

Moteur envoûtant et sobre

Le moteur, un V6 diesel de 204 chevaux est une magnifique pièce d'orfèvrerie. Tout y est : bruit envoûtant, souplesse, vivacité. Un velouté qui n'a strictement rien à voir avec celui d'un simple quatre cylindres, comme celui d'une Peugeot 508 2,2 HDi. Et qu'on ne nous rétorque pas que les V6 ne sont plus utilisables, à cause de la chasse au C02 ! Notre Audi dotée d'un gros moteur de 3 litres de cylindrée émettait moins de C02 (137 grammes au kilomètre à peine !) qu'une... simple 508 2,2 HDi, plus petite (150) ! Audi comme BMW savent faire incontestablement des gros moteurs aussi plaisants que sobres ! Et si PSA déclare forfait avec son V6 HDi, c'est parce qu'il n'a pas le savoir faire des allemands dans les mécaniques haut de gamme. Nous avons consommé 7,8 litres aux cent à peine durant notre essai, en profitant sans restrictions du potentiel mécanique... Une prouesse. Petite réserve : le "Stop and start" (arrêt et redémarrage automatiques du moteur au feu rouge) fonctionne sans problème, mais le léger laps de temps qu'il lui faut pour redémarrer est un peu pénible dans les embouteillages.

Transmission automatique fluide

"Notre" belle mécanique était couplée à une boîte automatique à variation continue Multitronic et huit rapports (de série), douce et feutrée, aux passages de rapports imperceptibles, mais qui manque un peu de réactivité au rétrogradage, même en position "S". Comme chez BMW, la multiplication des vitesses est sans doute une bonne chose pour abaisser les consommations et le C02, mais, à force, il y en a trop ! Et on est souvent une ou deux vitesses trop haut. D'où un manque de frein moteur en descente. Ceci dit, on peut toujours utiliser la transmission en mode manuel. Le répondant et la rapidité d'exécution deviennent alors un régal. Mais, on n'achète quand même pas une automatique pour changer les vitesses !

Confort de très haut niveau

Notre modèle était équipé (en série) d'un système permettant de configurer sa voiture à la carte ("Drive Select"), en agissant sur la direction, le moteur et la boîte, permettant ainsi de choisir entre des modes confort, automatique ou dynamique. On se rend vite compte que tout cela n'est vraiment intéressant que pour pallier (partiellement) la relative indolence de la boîte automatique en retardant le passage au rapport supérieur. Pour le reste... La suspension pneumatique, elle, n'est pas de série. Dommage. Elle constitue même une (très chère) option (2.350 euros). Sur notre modèle de test, elle avait toutefois l'avantage d'assurer un confort fabuleux ! C'est un rien ferme, à l'allemande, sur les petites inégalités franchies à faible allure, mais, au-delà, le confort est bluffant... Quel filtrage ! Nous n'avons pu essayer la version avec suspension standard. Notre jugement ne concerne donc que l'A6 avec suspension pneumatique. Le comportement routier est tout aussi réussi, même si la direction électrique reste un peu déroutante par sa douceur. Quelle légèreté, quelle précision, pour une si grande limousine ! Du grand art.

Tarifs gratinés

L'Audi A6 est une très belle et excellente auto qui ne déparera pas l'extraordinaire aura de l'industrie germanique. Parfait. Ceci dit, la marque aux quatre anneaux fait payer très cher sa réputation. Pas moins de 52.000 euros sont requis pour notre modèle A6 VS 3,0 TDi Ambition Luxe (avec cuir). Evidemment, c'est un rien moins onéreux qu'une BMW ou qu'une Mercedes équivalente - celle-ci avec un "pauvre" moteur quatre cylindres de surcroît. Maigre consolation. Et, gare aux options ! Une simple peinture métallisée ou nacrée est à 1.100 euros, le (petit) toit vitré ouvrant à 1.380, le double-vitrage isolant à 1.450... La technologie avancée et la qualité de construction ont un prix, mais, vu les profits, on en conclut que la firme d'Ingolstadt se ménage de belles marges. Puisque ça marche, elle aurait évidemment tort de s'en priver. L'après-vente et les tarifs d'assurance sont tout aussi chers. Heureusement, une Audi se revend facilement. Ceux qui peuvent faire le chèque auront la certitude d'avoir quasiment la meilleure routière du moment.

Modèle d'essai : Audi A6 V6 3,0 TDi Ambition Luxe : 52.000 euros
Puissance du moteur : 204 chevaux (diesel)
Dimensions : 4,91 mètres (longueur) x 1,87 (large) x 1,45 (haut)
Qualités : ligne et intérieur superbes, finition et matériaux de grande qualité, moteur puissant, souple et sobre, transmission onctueuse, confort (avec suspension pneumatique), tenue de route, agrément de conduite
Défauts : prix élevé, fonctions complexes, boîte auto pas assez réactive (au rétrogradage)
Concurrents : Renault Latitude V6 dCi Initiale : 45.000 euros ; Volvo S80 D5 Summum Geartronic : 46.650 euros ; BMW 525d Excellis (boîte auto) : 52.750 euros ; Mercedes E 250 CDi Elégance Exécutive (boîte auto) : 53.900 euros

Note : 17,5 sur 20

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 25
à écrit le 04/07/2011 à 9:01
Signaler
C'est un publi reportage payé par Audi ou une critique objective? C'est tellement excessif que c'en est risible! Exemple de la prose de votre journaliste:Rien à voir avec les boursouflures laborieuses, clinquantes, surajoutées, d'une Opel, d'une Hyu...

à écrit le 20/06/2011 à 14:06
Signaler
"vu les profits, on en conclut que la firme d'Ingolstadt se ménage de belles marges" . Là, l'auteur, meilleur essayeur que financier, semble sortir tout droit de l'école républicaine, obligatoire, laïque et socialiste. Il fallait écrire : "vu les ju...

à écrit le 20/06/2011 à 9:16
Signaler
Une bagnole reste une bagnole. Je préfère une RENAULT confortable et tenant bien la route à 45000 toutes options qu'une Allemande à 52000 sans options. C'est du bon sens économique.

le 20/06/2011 à 10:47
Signaler
Les acheteurs ne sont pas de votre avis.

le 20/06/2011 à 11:02
Signaler
t'es bien un gérard toi

à écrit le 20/06/2011 à 9:05
Signaler
Tout designer vous dira qu'il est beaucoup plus facile d'avoir des lignes épurées dans 5 mètres de long que dans 4. Alors assez de mauvaise critiques!

à écrit le 19/06/2011 à 15:08
Signaler
Un style épuré mais qui n'évolue plus, c'est la même que le modèle d'avant !! Nous allons nous lasser!!!!

le 19/06/2011 à 16:39
Signaler
Jean ne voit la différence, peut être que les nuances ne sont pas dans la culture de jean, mais les concurrent copient, ce incline à penser que eux, les concurrents, ils la voient. La culture ça se cultive, la nuance ça s'élève, peut être une bonne p...

le 23/06/2011 à 14:52
Signaler
tout a fait jean, apres avoir fait pendant 20 ans des voitures carrées, audi a trouvé un esprit qu'ils rafraichissent uniquement, mais depuis 15 ans c'est toujorus la meme caisse !!! (en meme temps, toutes les marques font la meme) a part peugeot qui...

à écrit le 19/06/2011 à 11:44
Signaler
Audi est l'automobile de l'innovation par excellence, un construvteur qui fait d'énormes bénéfices avec des voitures a très fortes valeurs ajoutées... tout l'inverse des brouettes et tombereaux Renault/Dacia/Lada extrèmes et suprèmes très bas de gamm...

le 20/06/2011 à 8:54
Signaler
OUI mon vieux, tout le monde doit pouvoir s'offrir la sacrosainte bagnole; ne vous en déplaise et heureusement d'ailleurs!

à écrit le 19/06/2011 à 9:43
Signaler
Bonjour, J'ai commandé début Février cette même A6, dommage qu'à ce jour le 19 juin, elle est bloquée sur chaine, la raison ??? rien ne passe.. Quand vais-je l'avoir?? Sinon avec une A6 on se trompe pas. Cprdialement

à écrit le 18/06/2011 à 21:59
Signaler
Je suis pour le moins étonné que les journalistes ne fasse jamais état du service après-vente. En effet, j'ai été propriétaire d'une Audi A6 pendant 4 ans. Donc, je donne mon avis en connaissance de cause. La réalité, c'est que la qualité Audi est...

le 19/06/2011 à 9:28
Signaler
Des amis allemands me disent :" audi est la seule voiture entierement faite par des allemands (y compris chaque piece) !!! donc on peut esperer que cette voiture est bien conçue - Je suis etonnee donc de votre commentaire mais pourquoi pas vous ente...

le 19/06/2011 à 9:33
Signaler
C'est un véhicule qui vs revient tres cher , cout horaire de 145 euros , en effet - il vaut mieux acheter Français Peugeot ou CITROEN -

le 19/06/2011 à 9:45
Signaler
Vous roulez désormais en Dacia?, ça doit vous changer un peu! , non?.

le 20/06/2011 à 9:01
Signaler
Quand allez vous comprendre qu'une voiture même bien" fignolée" pour la déco intérieure rencontrera les mêmes soucis techniques qu'une voiture dite "ordinaire" quant à sa motorisation, mais que ces soucis seront facturés plus chers ; noblesse oblige...

le 23/06/2011 à 14:46
Signaler
je suis entierement d'accord avec vous sur le fait que l'o sue-estime audi... j'en ai une, et une autre avant celle-ci ; certes la ligne est attirante, maais la qualité des plastiques est pas si de qulité que ca, par rapport a d'autres voitures au me...

le 23/06/2011 à 14:46
Signaler
je suis entierement d'accord avec vous sur le fait que l'o sue-estime audi... j'en ai une, et une autre avant celle-ci ; certes la ligne est attirante, maais la qualité des plastiques est pas si de qulité que ca, par rapport a d'autres voitures au me...

à écrit le 18/06/2011 à 10:55
Signaler
IL y a de gros problemes de pannes volant moteurs sur les diesels francais et allemands entrainant des frais allant jusq'à 2000,00 euros avec de faibles kilometrages.Savez vous quelque chose à ce sujet concenant audi? Merci

le 18/06/2011 à 14:37
Signaler
je ne pense pas car AUdi est une voiture faite entierement en Allemagne par de la main d'oeuvre allemande d'ou sa qualite -

le 18/06/2011 à 14:39
Signaler
voiture a l'achat "cher" mais de qualite - et oui -

le 18/06/2011 à 18:27
Signaler
Je suis consterné par les remarques du journaliste.A mon avis il doit avoir une audi en pret gratuit. Pour info les personnes qui achetent son journal travaillent en france et pas en allemagne.

le 19/06/2011 à 7:17
Signaler
ahhh l'Aura germanique. Les mythes ont la peau dur.Les seules concessions en France sans mécanos...

le 19/06/2011 à 17:15
Signaler
En Allemagne??? Ah ah ah !!! Je rentre de Shanghai, un flot d'A6 et d'A8 made in China (par leur signe distinctif apposé sur le coffre) roulent là-bas. Ne me dites pas que celles-ci sont destinées aux chinois fortunés uniquement et qu'aucune n'arrive...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.