Les ventes et profits de Toyota chutent

 |   |  275  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le premier constructeur automobile japonais annonce une chute des trois quarts de son bénéfice net lors du premier semestre 2011-2012, à cause d'un plongeon de ses ventes. Le résultat d'exploitation est dans le rouge.

Toyota a enregistré une chute de  72% du bénéfice net lors du premier semestre fiscal 2011-2012 (1er avril-30 septembre) à 81,5 milliards de yens (741 millions d'euros). Le résultat opérationnel plonge, lui, dans le rouge (- 32,6 milliards de yens, -295 millions d'euros),  malgré des services financiers encore rentables.

C'est la conséquence de ventes de voitures, camions, cars et autobus en recul de 18,5% dans le monde à trois millions d'unités. La chiffre d'affaires a baissé de 17%, à 8.015 milliards de yens (73 milliards d'euros). En cause: la catastrophe du 11 mars au Japon, qui a notamment ravagé les usines de nombreux fournisseurs, entraînant un manque d'approvisionnements dans le monde entier. Le niveau historiquement haut du yen est aussi pénalisant, mais il ne faut pas oublier que Toyota a bénéficié pendant des décennies d'une devise japonaise extrêmement basse et donc fort compétitive... A l'époque, Toyota ne se plaignait pas des taux de change.

Les reculs des volumes ont été marqués au Japon (-27%) et en Amérique du nord (-34%). Certes, le premier groupe automobile mondial (en 2010) a accru ses ventes de 7% en Asie (hors Japon), mais celles-ci n'ont pu compenser. D'autant que les livraisons ont reculé également en Europe et en Amérique latine, en Océanie et en Afrique.

Comme Honda, Toyota  a décidé de ne pas annoncer de prévisions de ventes, de chiffre d'affaires ou de résultats pour l'année close le 31 mars 2012. A la fin du premier trimestre (avril-juin), Toyota prévoyait de réaliser un bénéfice opérationnel annuel de 450 milliards de yens et un bénéfice net de 390 milliards.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :