Nissan bat des records de production

 |  | 365 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Malgré la catastrophe de mars dernier dans l'archipel, l'allié de Renault a affiché l'an dernier une production historique, en progression de 14,3%. Il a notamment accru fortement ses volumes en Amérique du nord, en Chine où il produit davantage désormais qu'au Japon, en Europe.

Nissan a fortement accru sa production de véhicules l'an dernier. Et ce, malgré le séisme de mars qui a durablement perturbé l'outil de production dans l'archipel. L'allié japonais de Renault a même affiché des volumes historiques à 4,63 millions d'unités en 2011, en hausse de 14.3%. La chute au Japon s'est limitée à 1,8% l'an passé, à 1,11 million. Celle-ci a été largement compensée par une croissance soutenue de la production en-dehors de l'archipel (de 20,5%) à 3,52 millions. Un record. Le constructeur est l'un des plus délocalisés du monde, puisqu'il ne réalise plus, désormais, que 24% à peine de sa production dans son pays d'origine.

La crise? Quelle crise? Les volumes ont pogressé sensiblement dans toutes les régions  du monde.  En Chine, elles ont augmenté de 22% à 1.237.468 unités. Nissan produit désormais davantage en Chine qu'au Japon! La production a progressé de 20% au Mexique à plus de 607.000 et de 10% aux Etats-Unis à 562.754. Même en Europe, ça grimpe, avec des hausses de 47,6% en Espagne à 154.752 et de 13,5% en Grande-Bretagne à 480.487. 

Sur le seul mois de décembre, Nissan a accru sa production de 13,1% à 397.446 unités dans le monde, un record pour un mois de décembre. Au Japon, les usines ont repris leur rythme, puisque les volumes de fabrication ont progressé de  24,6% à  114.175. Hors du Japon, ceux-ci ont crû de 9% à 283,271 unités.

Carlos Ghosn, PDG de Nissan et de Renault , ne compte pas s'arrêter là. Il a annoncé récemment, dans le cadre du salon de l'automobile de Detroit, que Nissan visait de nouvelles ventes record en 2012. Pour poursuivre son offensive, la firme automobile nippone aura investi 3,7 milliards d'euros sur l'exercice fiscal (1er avril 2011-31 mars 2012), auxquels il faut ajouter 3,9 milliards en recherche et développement. Nissan investit à tout va.Il a annoncé récemment 1,5 milliards d'euros pour une troisième usine au Mexique et 1,1 milliard pour construire son premier site au Brésil.

Nissan jouit notamment d'une gamme de véhicules attractifs aux Etats-Unis et en Chine. En Inde, il produit notamment sa petite Micra à bas coûts, que son usine de Chennai exporte en particulier vers l'Europe. Sur l'Ancien continent, son succès repose essentiellement sur deux modèles, les  (faux) 4x4 Juke et Qashqai, fabriqués outre-Manche.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :