BMW démocratise son offre de véhicules hybrides

 |  | 311 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : AFP)
La firme bavaroise commercialise une nouvelle voiture essence-électrique, la Série 5. En attendant de continuer à descendre en gamme avec une Série 3 hybride à la rentrée prochaine.

BMW veut combler son retard. Le spécialiste réputé des voitures haut de gamme sportives veut se donner une forte aura écologique. Il va ainsi commercialiser  début mars une berline 5 essence-électrique. Une façon (relative) de descendre en gamme. Il y a deux ans, le groupe automobile bavarois avait lancé une limousine 7 et un 4x4 X6 hybrides, fort onéreuses. Du coup, BMW n'a écoulé dans le monde que 307 véhicules thermiques-électriques l'an dernier (sur dix mois), contre plus de 800 pour Volkswagen, 11.100 pour Ford, 140.000 pour Honda et... 490.400 pour Toyota ! Il y a de la marge.

Fabriquée à l'usine de Dingolfing, la BMW ActiveHybrid 5 combinera un six cylindres en ligne à un moteur électrique et une boîte automatique à 8 rapports. Le système de motorisation génère une confortable puissance cumulée de 340 chevaux ! Il permet à la BMW ActiveHybrid 5 d'évoluer en tout électrique jusqu'à 60 km/h, de parcourir le 0 à 100 km/h en 5,9 secondes et de se contenter en moyenne de 6,4 à 7,0 litres de carburant aux 100 kilomètres, selon la firme munichoise, ce qui correspond à des rejets modérés de CO2 de 149 à 163 grammes au kilomètre.  Le moteur électrique délivre à lui seul une puissance de 55 chevaux. Il est alimenté par une batterie lithium-ion  intégrée dans le coffre à bagages.

Cette grande, puissante et luxueuse voiture ne sera certes pas à la portée de tout le monde. Il ne s'agit nullement d'une rivale de la Toyota Prius ! Il n'empêche. Ce véhicule sera d'ailleurs essentiellement destiné au marché américain. BMW va d'ailleurs poursuivre sa démocratisation. En septembre prochain, une Série 3 hybride plus modeste doit être en effet également commercialisée.

BMW  a clôturé l'année 2011 avec les meilleures ventes de son histoire. L'entreprise a enregistré dans le monde une croissance de 14,2% des ventes de ses marques BMW, Mini et Rolls-Royce à 1.668.982 unités.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 01/02/2012 à 17:14 :
Tous les constructeurs sont bien obligés de descendre enprix et en raccourci en gamme leur hybride pour deux raisons 1- PSA a décidé d'en faire un peu, contraint et forcé par l'opinion publique (à tort) 2- Le tout électrique est en train de ringardiser ce vieux système à la manière de celui qui porterait ceinture et bretelles parce que son costume est mal ajusté. On peut à juste titre dire que l'automobile européenne subit, elle commence de le faire, la pression Renault Alliance.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :