DS passe le cap des 500.000 ventes

 |   |  825  mots
Le concepte car DS Divine.Citroën
Le concepte car DS Divine.Citroën (Crédits : DR)
Le label « premium » de PSA présente ce jeudi un concept, la Divine, censé illustrer ce que seront les codes stylistiques des DS à l’avenir. Une illustration de l’ « élégance à la française ». La marque franchira à la fin du mois le cap des 500.000 ventes depuis 2010. Mais, sur le seul premier semestre 2014, les volumes ont fléchi.

Il s'appelle Divine. En toute simplicité. Ce concept de coupé quatre portes compact est censé illustrer les codes stylistiques des futures DS. Le label « premium » de PSA présente à quelques journalistes ce jeudi le prototype de salon qui trônera au Mondial de l'automobile parisien début octobre et se veut le manifeste de l' « élégance à la française » dans l'automobile. Une façon de fêter le cap des 500.000 ventes de DS au cumul depuis 2010, qui sera franchi à la fin du mois, ainsi que l'indépendance de la marque d'avec Citroën actée au printemps dernier.

« Nous avons aujourd'hui trois produits en Europe dans notre gamme, mais nous en aurons six à terme », explique Yves Bonnefont, Directeur général de DS.

Le patron du label reconnaît qu'on en est au début seulement de l'aventure DS : « ça prend 10 à 20 ans pour créer une marque de haut gamme ». Carlos Tavares, le président du groupe PSA, ne dit pas autre chose quand il répète que Volkswagen a mis plusieurs décennies pour imposer Audi dans le monde du « premium ».

« Le rythme est jusqu'à présent plus rapide que celui d'autres marques », insiste toutefois Yves Bonnefont.

Aujourd'hui, le problème de DS est là : la nouvelle marque chouchoutée par Carlos Tavares n'est pas encore reconnue comme label « haut de gamme » par les clients. Et de loin. Malgré les progrès, la finition des véhicules reste trop proche de celle des Citroën. La technologie demeure similaire, tout comme les mécaniques. Difficile dans ces conditions de jouer dans la cour d'Audi, BMW, Mercedes, Volvo. Mais Yves Bonnefont le promet :

« à l'avenir, les composants seront plus différenciés et spécifiques à DS ».

DS concept

Priorité à la Chine

Autre écueil : DS avait lancé en Europe de façon très rapprochée une rafale de véhicules en 2010 (DS3) et 2011 (DS4 et DS5)... Et puis plus rien, à part une DS3 à capote en toile repliable (début 2013). Fâcheux, alors que DS réalise encore aujourd'hui 80% de ses volumes sur le Vieux continent. Ensuite, la priorité a été en fait... donnée à la Chine. Mais la co-entreprise chinoise CAPSA n'a démarré sa production à Shenzhen qu'il  y a moins d'un an.

De fait, la Chine a le monopole des nouveautés aujourd'hui, au détriment de l'Europe ! La  DS 5LS a été la première voiture spécifiquement dessinée  pour le marché chinois, avec sa carrosserie à quatre portes et coffre séparé, rallongée à 4,70 mètres pour donner plus de place aux passagers arrière, une habitabilité très prisée en Chine. Cette DS 5LS a été commercialisée le 28 mars 2014 uniquement dans l'ex-Empire du milieu. Elle n'est pas prévue a priori sur le Vieux continent.

Et, le 27 septembre prochain, la firme lancera un « SUV » cossu inédit, le DS 6WR, un modèle également conçu pour la Chine. DS lancera encore une nouvelle voiture en 2015 dans le pays.  Puis arrivera l'année suivante une limousine de très haut de gamme. Tous ces véhicules seront industrialisés à Shenzhen, où les capacités de production annuelles frisent les 200.000 unités.

Ventes semestrielles en chute

Résultat : la firme décolle en Chine, mais avec des volumes encore faibles qui ne compensent pas la chute en Europe faute de nouveautés. En outre, l'accueil a été fort mitigé pour la compacte DS4, trop proche d'une Citroën C4, ainsi que pour la moyenne supérieure DS5, un peu bizarre dans ses lignes et son concept qui ne s'est pas imposé. DS a vu ses ventes fléchir au premier semestre de 9,6% à 63.789 unités dans le monde. Et, sur la seule Europe, le label « premium » reculait carrément de 21%.  Pas terrible.

En France, la citadine DS3 n'était que la 23ème voiture la plus populaire au premier semestre (10.272 immatriculations). La compacte DS4 parvient à la 43ème place à peine (5.176) derrière des concurrentes étrangères comme les Audi A3, BMW 1, Mercedes A et B. La DS5 de gamme moyenne supérieure arrive, elle, à la 73ème place (3.108), très loin des Audi Q3 et A4, BMW 3, Mercedes C. Le pari de DS n'est donc pas encore gagné.

 Mais, désormais, « les voitures seront toutes à vocation mondiale », souligne Yves Bonnefont. Elles pourront donc être vendues sur toutes les parties du monde. Le dirigeant de DS estime même que la marque pourrait un jour marquer le retour de PSA... aux Etats-Unis, où il ne vend plus rien depuis le début des années 90.

« La question de l'Amérique du nord viendra un jour sur la table », précise-t-il prudemment.

« En 2016, 50% des ventes de DS se feront hors d'Europe », pronostique-t-il.

La route sera longue. Mais, fort du succès des marques de luxe tricolores dans d'autres domaines que l'automobile, PSA ne voit pas pourquoi, dans ce secteur, les produits français ne perceraient pas à leur tour dans le « premium ». Un beau pari, en tous cas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/09/2014 à 8:54 :
c'est quoi le pourcentage différenciant vw et audi sur les pièces mécaniques ?
a écrit le 08/09/2014 à 14:12 :
Un demi millions de véhicules vendus pour une marque (DS) lancée il y'a seulement 5 ans et qui ne compte que 3 modèles..
a écrit le 06/09/2014 à 12:54 :
creer une marque tres bien
ignore la suspension hydraulique que les marques de luxe haut de gamme
propose est une heresie surtout que l'on est l'inventeur
Réponse de le 06/09/2014 à 19:20 :
@ludwig von Trollwagen, ach, tout est dit...!!!!
a écrit le 05/09/2014 à 13:38 :
Vous voulez dire hypocrite laquais du groupe VW ??
Réponse de le 06/09/2014 à 9:07 :
+ 10 psa fait mieux que le marche au premier semestre ce n' est pas le cas de VW des chiffres M' l' auteur
a écrit le 05/09/2014 à 12:00 :
Lire les articles récents d'autoplus à propos des ennuis judiciaires d'Audi dans le monde entier. Condamné pour escroqueries multiples en Chine et en Inde (c'est en cours aux USA) le vent tourne à l'orage pour ce groupe qui s'est construit sur des mensonges et d'habiles propagandes. Cette fois la coupe est pleine. La marque est trainée en justice pour "un défaut d'usinage" d'une pièce moteur. entrainant des "pertes brutales de puissance" du véhicule. La plainte se basant sur les constatations d'un expert judiciaire. Ce dernier a en effet établi que "ce vice de fabrication" était "connu du constructeur Audi" et qu'il rendait le véhicule "inapte à circuler dans des conditions normales de sécurité".

D'après François Nicolas Wojcikiewicz, l'avocat du plaignant, le problème, apparu et connu d'Audi dès 2007 serait présent sur "les moteurs équipant les séries S6 et S8 d'Audi, ainsi que sur certains véhicules de marque Lamborghini".
70.000 Audi rappelées fin août

Audi, qui vient de rappeler 70.000 véhicules (A4, A6, Q5...) pour un problème lié à l'assistance de freinage, n'a jamais organisé de campagne de rappel pour répondre à la défaillance mise en lumière dans cette affaire.

Selon Me Wojcikiewicz, "Certains conducteurs ont réussi à forcer Audi à faire des réparations". Mais pour son client, "le second moteur installé sur sa voiture présentait les mêmes défauts que celui d'origine".

Interrogé par l'AFP, le constructeur n'a fait aucun commentaire pour le moment.
a écrit le 05/09/2014 à 11:47 :
Le problème de DS est que la marque manque d'une vraie voiture haut de gamme dans le secteur de grande berline et 4X4. Pour l'instant le haut de gamme c'est la DS qui est sur le créneau des berlines moyennes. DS doit donc pousser ses projets comme cette divine ou la DS 9 pour se doter d'une image prmium. après il faudra trouver des moteurs plus puissants pour améliorer l'image. Soyons indulgent on ne créee pas une marque premium en 4 ou 5 ans confère l'exemple de Audi
a écrit le 05/09/2014 à 11:16 :
Arrrrrrêtons de nous gausser constamment de notre soi disant suprématie, auto proclamée !!! Nous n'atteindrons jamais les critères des "premiums" étrangères! Nous ne possédons ni les moyens, ni les talents...........
Réponse de le 05/09/2014 à 11:25 :
Je crois que ceux qui se gaussent de leur suprématie... ne sont pas de ce côté-ci du Rhin !
Réponse de le 05/09/2014 à 12:42 :
@socrate A l'évidence, ils sont de ce côté là, je vous suis vous êtes un ...vrai sage...!!!
Réponse de le 05/09/2014 à 13:32 :
Il n'y a rien de mal à acheter français... Vous prenez cela pour de la suprématie? Votre interprétation relève de schémas teutons où tout est question de rapport de force, d'hégémonie et j'en passe. J'aime beaucoup l'Allemagne, mais je n'achète pas allemand. Avec 10% du chômage, on ne peut pas se le permettre.
a écrit le 05/09/2014 à 10:32 :
DS va être poussé par un vrai développement en Chine, partenaire Dong Feng, il va connaitre une belle envolée car Audi vient d'être shooté des commandes publiques en Chine.... Chinois malins, certes!!
a écrit le 05/09/2014 à 10:07 :
Superbe DS, avec quel moteurs ? 340 cv hybrid sans malus ?
a écrit le 05/09/2014 à 10:04 :
la finition est en retrait vis à vis de Toyota déjà, alors les allemandes..
dommage, parce qu'elles sont belles. vendre du premium a des tarifs de bas-milieu de gamme implique forcément d'utiliser du matériel PAS premium. Si la finition était au top, la voiture couterait plus chère et comme les français ont pas une thune...
Réponse de le 05/09/2014 à 10:24 :
En retrait de Toyota et des allemandes? Vous n'avez apparemment pas essayé les voitures de la gamme DS. Et tout dépend des allemandes dont vous parlez: la finition est bien meilleure que sur une Opel ou une VW, mais bien-sur inférieure aux vrais marques prémium BMW-Mercedes mais dont les prix sont plus élevés.
Réponse de le 05/09/2014 à 12:44 :
@Tom j'aime vos billets Tom mais là, Mercos est quand même objectivement en-dessus du lot des allemandes...
a écrit le 05/09/2014 à 9:25 :
J ajouterai un beau pari réussi. N'en déplaise a ce journaliste qui voit le mal partout des au il s'agit de marque française. Et pourquoi les ventes d audi flechissent elle partout sauf en Allemagne et en chine?
a écrit le 05/09/2014 à 6:10 :
la marque premium DS devient officiellement une entité à part
Réponse de le 05/09/2014 à 10:40 :
Oui merci c'est le cas depuis le printemps et c'est indiqué dans l'article. La prochaine fois que vous souhaitez étaler votre "culture", lisez l'article avant...
a écrit le 04/09/2014 à 20:40 :
Merci de communiquer sur les ventes en chutes libres surtout en France pour VW, psa est à fait mieux que le marche sur les six premiers mois communiquer aussi les bonnes nouvelles M. Verdoye
a écrit le 04/09/2014 à 20:29 :
Que Citroen nous rende la "Vraie" DS et non ces fadasses "créations" PSA au confort indigne de la marque (voir la DS 5 sur ce sujet, un désastre).
Certain que cela marcherait....
Réponse de le 05/09/2014 à 10:33 :
La DS5 sort en tête de tous les comparos face à l'Audi A4!!
a écrit le 04/09/2014 à 19:52 :
Magnifique. Le vrai - le seul - luxe est Français. Comme c'était le cas avant guerre : Delage, Delahaye, Bugatti etc. Nos constructeurs sont de retour et c'est normal, et beau.
Réponse de le 04/09/2014 à 19:59 :
lol, heureusement que le ridicule ne tue pas.
Réponse de le 04/09/2014 à 20:31 :
@ Paul, dommage l'ignorance non plus
Réponse de le 04/09/2014 à 21:24 :
Dommage que l'ignorance non plus
Réponse de le 04/09/2014 à 23:45 :
Eh,oui,pauvre fourmis vous n'avez rien vu,on va vous faire voir ce que c'est le talent,vos bagnoles germaniques vous pourrez vous les garder,brhhhhh!
Réponse de le 05/09/2014 à 8:51 :
Relax les gars, j'ai le droit de préférer mon audi à votre Velsatis. Tcheuss!
Réponse de le 05/09/2014 à 9:28 :
Et tu trouves que ton audi te ressemble ?... ah d'accord, j'ai compris
Réponse de le 05/09/2014 à 10:24 :
Paul a raison : penser que "Le vrai - le seul - luxe est Français" est foncièrement ridicule et les commentaires nombrilistes témoignent bien d'une inculture certaine quand au luxe et au raffinement des autres cultures. Le luxe à la française a été une référence mondial ; il est aujourd'hui une image du passé. Il suffit de s'intéresser à ce que font les autres, plutôt que de systématiquement les mépriser parce qu'ils ne sont pas... d'chez nous heiin!^^
Réponse de le 05/09/2014 à 11:23 :
Ce serait quoi le luxe teuton ? Nivéa qui donne des boutons ? Porche qui est en dessous de tout par rapport à Jaguar et Ferrari ? Hugo Boss qui a collaboré avec les nazis et dont les chemises s'usent au bout de six mois ? Audi dont les ventes chutent sauf en Allemagne et en Chine ? Vous avez trente ans de retard... C'est fini la récré. Pour le luxe français, je crois savoir que LVMH, Hermès, Roche Bobois, Devialet, relais et châteaux et j'en passe... se portent plutôt bien...
Réponse de le 05/09/2014 à 12:46 :
@@sat Vous oubliez Maserati et petit rectif, Audi va beaucoup souffrir en Chine, l'administration chinoise vient de les virer de la commande publique...
a écrit le 04/09/2014 à 19:40 :
Hélas, les Français sont forts en design.....hélas, elles ne voient jamais le jour....
Pour mémoire: C5 coupé/cabriolet superbe, jamais produite,
DS6 superbe, toujours en attente depuis 3 ans....
Peugeot 608? Nada, Alpine? dans 4 ou 5 ans???? Venturi, disparue, etc.....la production française c'est un peu comme Hollande, beaucoup de vent, peu d'actes!
Réponse de le 04/09/2014 à 19:54 :
Un concept car n'a pas vocation a être produit. Aucun constructeur ne le fait. Mais les prochaines DS s'inspireront fortement de celle-ci.
Réponse de le 04/09/2014 à 21:17 :
Mais bien-sûr... bq de constructeurs mettent en série des concept-car !
Audi TT, Porsche Boxster et j'en passe.
Réponse de le 04/09/2014 à 21:37 :
C'est un peu comme le luxe à la Française... c'est quoi? La nostalgie d'un passé révolu? Un concept-coquille vide de sens? J'attends de voir le luxe à la française... c'est vrai qu'en parfums etc.... rien à redire, mais les voitures!!!! Non, le luxe à la française avec des 3 et 4 cylindres? Hmmmm cela n'existe plus.....nos industriels et gouvernements successifs ont tout fait pur tuer la voiture en France.... c'est comme la Bretagne profonde, le vide!
Réponse de le 04/09/2014 à 23:47 :
Petite arrogance germanique,mais ils sortent du bois les ortolans,depuis quelques temps,mais patience on va vous clouer le bec!
Réponse de le 05/09/2014 à 6:40 :
A mon avis les codes de luxe francais comme la joiallerie, la haute couture ne sont pas transposable a l'auto. L'automobile premium c'est avant tout un objet de technologie et de l'egenering plus une bonne touche de design
Réponse de le 06/09/2014 à 10:53 :
@ams Vous l'avez dit, à votre avis, tout le monde peut se gourrer ce que vous faites, certains perdent leurs placent, d'autres les gagnent, cruel mais...c'est la vie...!!!
Réponse de le 06/09/2014 à 18:10 :
Ne brûlons pas les étapes, DS est un beau succès depuis 2009 malgré les semi-échecs des DS4/DS5, un tiers de la gamme !
PSA a de l’ambition de faire une gamme primo-accédant premium comme les Audi A1/A3/A4 2RM ou classe A/Smart et Série 1/Mini soit le premier tiers de la gamme des premiums mais qui représente +/- 90% des ventes.
Ils annoncent bientôt 6 nouveaux modèles pour l’Europe de quoi remplacer prochainement le troue (géant !?) par Alfa dans le haut de gamme accessible 2RM (puisque alfa ambitionne beaucoup plus haut !) mais aussi le vide laisser par Lancia et Saab.
Si tous se passent bien comme le plan de redressement de Tavares "Back in the race" ils annoncent un retour éventuel aux states avec la gamme DS (pourquoi pas Peugeot !?).
Les Américains en vacances à Paris découvrent et apprécient le look des DS, bon présage pour un futur éventuel !?
Mais en attendant voir des DS propulsion anti-Maserati malheureusement je pense que cela n’est pas pour demain.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :